Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 12:32

 mai 2013

Indiqué en dermatologie, notamment dans la prise en charge du psoriasis, l'acitétrine peut être à l’origine de malformations fœtales, pendant et même bien après l’arrêt du traitement, met en garde la revue Prescrire dans son dernier numéro du mois de mai.

Acitrétine et risque de malformations foetales

L'acitrétine peut provoquer des malformations foetales, même bien après l'arrêt du traitement.

Autorisé pour le traitement de certaines formes sévères de psoriasis et autres problèmes dermatologiques, l’acitrétine (Soriatane®), un dérivé synthétique de la vitamine A, expose à un risque élevé de malformations chez les enfants conçus dans les deux ans après l’arrêt du traitement. Cet effet serait majoré par la prise concomitante d’alcool.

Suite à ce constat, les conditions de prescription et de dispensation du médicament ont été renforcées dans l’Hexagone depuis fin 2012. Ces conditions sont formalisées dans un carnet qui doit être remis à la patiente, incluant des mesures de prévention de la grossesse pendant 2 ans après l’arrêt du traitement (au lieu de 3, comme le préconisent les autorités de santé américaines).

Ainsi, l’utilisation de ce médicament chez les femmes susceptibles d’être enceintes est une décision lourde de conséquences ; la revue Prescrire préconise donc de l’utiliser seulement après recours aux traitements locaux, dans les formes sévères de maladie de la peau.

Jesus Cardenas 

Source
Revue Prescrire, N° 355, mai 2013.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens