Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 20:46

Amy Winehouse est décédée en juillet dernier. Son autopsie a révélé la présence d'un antidépresseur. De nombreux artistes ont été détruits par la psychiatrie et ses traitements barbares.
La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme manifestera le samedi 17 septembre à Paris pour dénoncer les abus psychiatriques.



Amy Winehouse : encore une artiste victime de la psychiatrie

Amy Winehouse, chanteuse de renommée internationale, est morte à l'âge de 27 ans. Elle consommait beaucoup de drogues et d'alcool.
Mais son autopsie a révélé la présence d'un médicament psychiatrique dangereux : le Librium. C'est un antidépresseur puissant qui peut entraîner une forte accoutumance, ainsi que les effets secondaires suivants : humeur dépressive, confusion grave, instabilité extrême, pouls lent, difficulté à respirer, changements d'humeur soudains, etc.
Ce médicament est aujourd'hui mis en cause dans le décès de cette jeune femme.

Beaucoup d'artistes dans le monde ont été victimes de la psychiatrie et sont morts prématurément à cause des traitements lourds et barbares.

En 1962, Marilyn Monroe est retrouvée morte. Elle avait été suivie par plusieurs psychiatres qui lui avaient prescrit de puissants somnifères. Elle avait également fait un séjour en établissement psychiatrique où elle avait été enfermée pendant deux jours en cellule capitonnée.

En 1967, Vivien Leigh meurt. Héroïne du film Autant en Emporte le Vent, l'actrice était atteinte de tuberculose et suivait un traitement lourd. Elle commença à voir un psychiatre dans les années 50. Elle fut internée en Angleterre où elle fut attachée dans de la glace, soumise à des électrochocs et à de puissants psychotropes.

En 1969, Judy Garland est décédée d'une overdose de drogues psychiatriques. On lui avait prescrit des antidépresseurs et des amphétamines pour contrôler son appétit et des somnifères pour l'aider à dormir. Elle avait fait de nombreux séjours en hôpital psychiatrique où elle avait reçu des électrochocs et un cocktail de psychotropes : Valium, Thorazine, Ritaline, etc.

Plus récemment, en 1994, Kurt Cobain a mis fin à ses jours. Il avait été étiqueté comme « hyperactif » dès la maternelle et placé sous camisole chimique. Il prenait de la Ritaline et d'autres psychotropes. Son traitement a entraîné une forte dépendance et l'a conduit aux drogues de la rue.
Il avait été admis dans un centre psychiatrique de réhabilitation pour drogués. 36h après, il s'était enfuit pour se suicider. Du Valium et de l'héroïne avaient été retrouvés dans son sang.

Il existe de nombreux autres exemples. Les artistes représentent une cible pour la psychiatrie, et sont souvent victimes de ses traitements.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme existe depuis plus de 35 ans en France et dénonce les abus psychiatriques. Elle est en contact avec de nombreuses victimes de ces traitements.

Partager cet article

Repost 0
Published by violence à l'hôpital - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens