Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 17:34


mercredi 29 mai 2013

La vente de l’antimigraineux Vidora sera interdite à partir du 3 juin 2013 suite à une réévaluation défavorable de la commission d’autorisation de mise sur le marché.

pharmacie

L'antimigraineux Vidora® ne sera plus disponible en pharmacie.

La décision du retrait du produit par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) fait suite au rapport de la commission d’évaluation datée du 10 mai 2012. Dans ce rapport il est en effet précisé que le médicament Vidora®, indiqué dans le traitement de fond de la migraine, présente un rapport bénéfice/risque défavorable. La raison ? Son efficacité jugée comme modeste et surtout, la molécule provoque des effets indésirables pouvant être sévères comme des troubles du rythme et de la conduction cardiaque et des effets neuropsychiatriques. Dans la mesure où d’autres alternatives thérapeutiques existent, l’ANSM retire donc l’autorisation de mise sur le marché de ce médicament.

Le laboratoire informe les médecins et les pharmaciens

Suite à cette décision par les autorités sanitaires, le laboratoire Biocodex, fabricant de Vidora®, a envoyé une lettre datée du 13 mai 2013 aux médecins et aux pharmaciens pour  leur annoncer le retrait du médicament et les raisons. Dans ces courriers, la firme pharmaceutique précise la conduite à tenir dans l’immédiat.

Pour les médecins :

- Cesser d’initier ou de renouveler toute prescription du produit.

- Informer leurs patients actuellement traités que ce médicament ne sera plus disponible à compter du 3 juin 2013.

- Envisager dès à présent une autre prise en charge thérapeutique.

Pour les pharmaciens :

- Informer leurs patients actuellement traités que ce médicament ne sera plus disponible à compter du 3 juin 2013.

- Diriger les patients en cours de traitement vers leur médecin traitant.

- Renouveler le cas échéant la dispensation de ce médicament pour la durée la plus courte possible, compatible avec la possibilité pour le patient de consulter son médecin.

Jesus Cardenas

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens