Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 10:04

Chiffres et procédures de signalement aux DDASS

 

Plus de 400 cas de "maltraitance", dont 43% en maisons de retraite, ont été signalés dans les établissements médico-sociaux en 2009. Le gouvernement qui communiquait ce bilan le vendredi 4 juin, veut renforcer sa lutte contre les violences.

Bilan 2009 des signalements de maltraitance dans les établissements sociaux et médico-sociaux.
Ces données sont issues du logiciel PRISME e
t concernent l’ensemble du champ médico-social à savoir les personnes âgées, les adultes et les enfants handicapés. Il s’agit de faits portés à la connaissance des DDASS (Directions départementales de l'action sanitaire et sociale) rattachées maintenant aux ARS (Agence régionale de santé).

En 2009, on comptait 420 situations de maltraitance en établissement saisies par les DDASS dans le système d’informations-signalements (estimations).

Les signalements proviennent de :
- Établissements pour personnes âgées : 43 %

- Établissements pour enfants handicapés : 21 %
- Établissements pour adultes handicapés : 15 %

Concernant les personnes âgées, les formes de maltraitances constatées se répartissent comme suit :
- Les négligences graves (31 %)
- Les violences psychologiques (25 %)
- Les violences physiques (23 %)
- Les violences sexuelles (8,9 %)
- Les atteintes aux biens (4,5 %)
- La privation de droits (4,5 %)
- Les maltraitances médicamenteuses (3,3 %)

Personnes victimes
Huit victimes sur 10 sont des femmes

Age des victimes au moment du signalement :
- Les plus de 85 ans : 51 %

- de 76 à 85 ans : 29 %

L’origine du signalement :
- La famille ou du représentant légal (40,6 %)
- Le personnel de direction ou des salariés de la structure (38 %)
- Les victimes elles-mêmes (3,8 %)

Les instructions sur la prévention et la lutte contre la maltraitance vont être refondues dans un document unique, simplifié et lisible. Les services travaillent actuellement sur ce nouveau document.
Il permettra la diffusion des résultats des évaluations externes des établissements médico-sociaux ;

Il rendra obligatoire une procédure commune de gestion des plaintes et des signalements par les services de l’Etat et par ceux des conseils généraux ;
Il permettra à ceux qui assurent la tâche épuisante d’aider les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer de se faire remplacer (jour et nuit) pendant
certaines périodes (cf. « le balluchonnage »). 

Selon le Conseil de l'Europe, la maltraitance se définit "par tout acte  ou omission commis par une personne, s'il porte atteinte à la vie, à l'intégrité  corporelle ou psychique ou à la liberté d'une autre personne ou compromet  gravement le développement de sa personnalité et/ou nuit à sa sécurité  financière."

 

YM
mis à jour le 07/06/2010

Partager cet article

Repost 0
Published by violence à l'hôpital - dans VIOLENCE A L'HOPITAL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens