Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 15:09

 

Brésil : Le "docteur de la mort" tuait ses patients pour libérer les lits

Série noire pour une femme médecin du nom de Virginia Soares de Souza. Directrice d’un hôpital à Curitiba, dans le sud du Brésil, ce docteur est accusé de la mort de 7 à 20 patients sous assistance respiratoire, et se trouve fortement soupçonné d’avoir occasionné le décès de 300 personnes au total. A la tête d’une équipe médicale, l’intéressée œuvrait au sein d’une unité de soins intensifs. Elle administrait aux patients des médicaments myorelaxants, avant de réduire l’assistance respiratoire au point de provoquer le décès par asphyxie. Motif ? Libérer les lits de l’hôpital.

Court-on plus de risques qu’ailleurs dans les hôpitaux du Brésil ? On se souvient qu’en 2011, un médecin brésilien avait envoyé une patiente vivante à la morgue. Elle avait miraculeusement survécu. Cette fois, c’est de façon délibérée que le docteur Virginia Soares de Souza -une veuve de 56 ans- et son équipe médicale de l’unité de soins intensifs auraient envoyé à la mort 300 patients à l’hôpital de Curitiba, dans le sud du Brésil. Selon les responsables de l’enquête, son équipe et elle-même auraient administré à des patients des médicaments myorelaxants, qui décontractent les muscles, avant de réduire l’assistance respiratoire au point de provoquer un décès par asphyxie.

Ce mode opératoire aurait été appliqué dans tous les meurtres. 1 700 dossiers médicaux de patients sont en cours de vérification chez les enquêteurs. Il y aurait entre 7 et 20 cas avérés, mais le total des décès attribués pourrait être de 300. Le docteur Mario Lobato, l’expert mandaté par le ministère brésilien de la Santé, a indiqué à la presse que « des enregistrements de conversations téléphoniques ont montré que Virginia Soares de Souza agissait ainsi pour libérer des lits pour d’autres patients ». Au total, trois autres médecins et un kinésithérapeute sont également inculpés.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans VIOLENCE A L'HOPITAL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens