Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juillet 2012 5 06 /07 /juillet /2012 20:03

 

imgres-2.jpeg

 

 

 

Cet homme qui était atteint d'un cancer à un poumon a été traité par radiothérapie à l'hôpital de Quimper (Finistère).

 

Le patient a subi une quarantaine de séances d'irradiation du poumon droit, révèle TF1 News.

 

Alors que c'était le poumon gauche qui était atteint du cancer.

 

L'erreur n'a été découverte par l'équipe médicale que lors de l'avant dernière séance de radiothérapie, fin 2010.

 

"C'est une erreur rare et grave" a régi Yannick Heulot, directeur adjoint du centre hospitalier intercommunal de Cornouaille.

 

Tout en ajoutant que "dans cette affaire, la direction de l'hôpital et l'équipe ne peuvent que reconnaître et assumer" cette erreur.

 

Un directeur qui a expliqué que le patient avait été pris en charge par la suite dans une autre structure spécialisée à Nantes, où "un traitement adapté a été mis en place".

 

De son côté, le docteur Gilles Méhu, président de la commission médicale de l'établissement a expliqué que depuis cet "incident" les procédures de sécurité avaient été améliorées pour adopter "une culture de sécurité comme en aéronautique".

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans DERIVE DE LA MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens