Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2012 5 21 /09 /septembre /2012 19:27
L'agence du médicament interdit la vente de kits de dosage de PSA à faire chez soi pour évaluer son risque de développer un cancer de la prostate.

«Il s'agit d'une décision de précaution», justifie l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui a annoncé jeudi sa décision d'interdire la vente d'autotests de dosage du PSA en France. La décision, prise le 24 août dernier, concerne «la mise sur le marché, l'importation, la distribution en gros et la délivrance au public des dispositifs médicaux d'autodiagnostic par dosage d'un marqueur potentiel du cancer de la prostate (PSA)».

Le dosage est en principe réalisé sur prescription médicale, mais deux autotests de dosage du PSA, produits par les sociétés Vedala et Nanorepo, étaient commercialisés en France depuis l'an dernier.

L'agence justifie sa décisione n rappelant que le dosage du PSA «ne permet pas, à lui seul, d'établir le diagnostic du cancer de la prostate».Le PSA (antigène prostatique spécifique)est normalement présent dans le sérum des hommes à une faible concentration. Son augmentation est constatée en cas de cancer de la prostate, mais aussi dans certaines pathologies non cancéreuses comme les hypertrophies bénignes ou les prostatites. A l'inverse, son taux normal n'écarte pas la présence d'un cancer.

Le dosage de PSA «ne doit donc être utilisé que dans le cadre d'une stratégie globale de diagnostic de ce cancer, en association avec d'autres examens, à l'initiative d'un médecin et en fonction de chaque situation individuelle», estime l'ANSM. Le dosage de PSA en dehors de l'existence de symptômes fait l'objet d'un débat récurrent au sein de la communauté médicale.

L'interdiction de ces autotests en France s'applique également aux produits vendus sur internet mais elle sera difficile à faire respecter.

Selon l'Institut National du Cancer (INCa), 8700 hommes sont morts d'un cancer de la prostate l'an dernier, dont les 3/4 étaient âgés de 75 ans et plus. Pour cette même année, le nombre de nouveaux cas de cancer de la prostate diagnostiqués a été estimé à 71.000, mettant ce cancer au premier rang de tous les cancers.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens