Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 21:12
Congrès psychiatrique financé par les labos : CCDH manifeste

Le 20ème congrès mondial de l'IACAPAP (association internationale de psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent et des professionnels associés) se tiendra à Paris du 21 au 25 juillet 2012.
Ce congrès exposera comment mieux diagnostiquer des enfants et adolescents atteints de troubles mentaux, et comment les soigner. Il est parrainé par la Fondation Pfizer, et est sponsorisé par 6 gros laboratoires pharmaceutiques (Shire, Janssen, Bristol Myers Squibb, et d'autres).

Le danger est que les diagnostics psychiatriques sont souvent très subjectifs, et qu'ils ne s'appuient sur aucune preuve physique et médicale (scanner, prise de sang, radio, etc). Le risque est d'autant plus important en ce qui concerne les jeunes. Leurs comportements et émotions changent pendant cette période de leur vie, ce qui est tout à fait normal. Ce n'est pas une maladie mentale et cela ne requiert pas de traitements psychiatriques.

Certains médicaments psychiatriques sont autorisés à être prescrits dès l'âge de 6 ans. Ils peuvent entraîner de graves effets secondaires, tels que : hallucination, anxiété, troubles cardiaques et respiratoires, agressivité, comas, comportement suicidaire, etc.

Le but de la psychiatrie est de diagnostiquer de plus en plus de monde, dès le plus jeune âge, afin de les mettre rapidement sous traitement pour une longue durée, voire à vie. A quoi ressemblera notre société d'ici quelques décennies si les dernières générations commencent à être droguées ?

L'intérêt est bien sûr financier, car c'est un marché qui rapporte gros à la psychiatrie et aux laboratoires pharmaceutiques.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans PSYCHIATRIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens