Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2013 6 16 /02 /février /2013 18:26
viande cheval

Inquiétant. Quelques jours après que des produits surgelés aient été retirés du marché français parce qu'ils étaient susceptibles de contenir de la viande de cheval sans que cela soit indiqué, le ministre de l'environnement britannique David Heath annonce que des carcasses de chevaux contenant du phenylbutazone, un médicament vétérinaire dangereux pour l'homme, ont été envoyées dans la chaîne alimentaire française. Le ministre a précisé que ce composant n'avait pas été retrouvé dans les lasagnes Findus et que l'agence de sécurité alimentaire travaillait actuellement avec les autorités françaises pour "tenter de sortir la viande de la chaîne alimentaire". Le phénylbutazone est un anti-inflammatoire non-stéroïdien utilisé pour soulager les douleurs squeletto-musculaires des chevaux. Il est interdit en France mais utilisé au Royaume-Uni.
Quels sont les risques du phénylbutazone pour l'Homme ?
Le phénylbutazone est prescrit en France pour soigner l'arthrite, la goutte et certaines rhumatismes inflammatoires chroniques. Il est par contre interdit chez l'enfant de moins de 7 ans et la femme enceinte ou allaitante. "Chez l'enfant, la consommation de produits d'origine animale renfermant une quantité infime de phénylbutazone, ou de son métabolite, peut causer une anémie aplasique" indique l'association de protection des animaux L214. Cette forme d'anémie est caractérisée par une réduction de la production des cellules sanguines (globules rouges, blancs et plaquettes) par la moelle osseuse. Chez la femme enceinte, la molécule peut être responsable de fausses couches.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens