Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2012 7 30 /12 /décembre /2012 16:27

BERLIN (AFP) - 28.12.2012 11:36

Des groupes pharmaceutiques occidentaux ont effectué des tests de médicaments dans les années 1980 sur des patients d'hôpitaux de RDA, qui n'en étaient pas toujours informés, affirme vendredi un journal allemand, citant des documents d'archives.

voir le zoom : Un sac de comprimés issus d'une chaîne de fabrication de médicamentsUn sac de comprimés issus d'une chaîne de fabrication de médicaments
AFP/Archives - Patrick Bernard

Des groupes pharmaceutiques occidentaux ont effectué des tests de médicaments dans les années 1980 sur des patients d'hôpitaux de RDA, qui n'en étaient pas toujours informés, affirme vendredi un journal allemand, citant des documents d'archives.

"Nous disposons de documents attestant de contrats passés entre des entreprises pharmaceutiques occidentales et des institutions de RDA sur des tests de médicaments", a indiqué à l'AFP une collaboratrice des archives nationales allemandes, confirmant partiellement l'article.

Selon le quotidien allemand Tagespiegel, qui a étudié dans le détail ces documents, plus d'une cinquantaine de firmes occidentales ont passé des contrats auprès du ministère de la Santé d'Allemagne de l'Est pour 165 tests de médicaments entre 1983 et 1989.

De tels tests pouvaient rapporter jusqu'à 860.000 Deutsche Mark --la devise ouest-allemande très appréciée dans la RDA communiste, ndlr--, écrit le journal.

Le quotidien cite différentes entreprises de l'époque, dont certaines ont changé de nom depuis après avoir fusionné ou été rachetées: Bayer, Schering, Hoechst (intégré à Sanofi), Boehringer Ingelheim ou Gödecke (aujourd'hui Pfizer).

Et parfois les cobayes n'étaient pas informés, ajoute-t-il, évoquant sept cas concrets de patients qui disent n'avoir pas eu connaissance de ces tests.

La télévision allemande régionale MDR, qui a aussi travaillé sur ce dossier, cite notamment le cas d'un patient de 60 ans, Gerhard Lehrer, en soin intensif après un infarctus à l'hôpital de Dresde en 1989.

Après avoir pris des médicaments "spéciaux", "qui ne se trouvaient pas dans le commerce", prescrit par un médecin de l'hôpital, son état s'était encore détérioré.

Ces pilules, dont l'épouse de M. Lehrer avait conservé quelques exemplaires, se sont avérées, selon des tests en laboratoire faits à la demande de MDR, être des placebos pour une étude commandée par Hoechst.

© 2012 AFP

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans DERIVE DE LA MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens