Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 13:35

 

Hôpital Val de Madon à Mirecourt. Un coeur a été retrouvé en fin de semaine dernière dans le linge sale de l'un des deux établissements de l'hôpital du Madon (à Mirecourt ou Mattaincourt) traité par une entreprise de nettoyage lorraine.

Hôpital Val de Madon à Mirecourt. Un coeur a été retrouvé en fin de semaine dernière dans le linge sale de l'un des deux établissements de l'hôpital du Madon (à Mirecourt ou Mattaincourt) traité par une entreprise de nettoyage lorraine. | Capture d'écran Google

Les employés d'une entreprise de nettoyage de textile de Malzéville (Meurthe-et-Moselle) ont certes l'habitude de plaisanter des trouvailles récoltées chaque jour dans les tas de linge qu'ils traitent. Mais jamais la découverte n'avait été si originale : un cœur se trouvait parmi les draps et polochons usagés de l'un des deux établissements de l'hôpital du Madon, Mirecourt ou Mattaincourt.


Alors que ce week-end, le vice-procureur du Parquet d'Epinal, Yann Daniel, confiait ne pas encore savoir si l'organe était d'origine humaine ou animale, le procureur Etienne Manteaux s'avançait un peu plus ce lundi: «C'est un cœur qui a des ressemblances avec celui d'un humain mais qui, selon le médecin légiste, serait un cœur de sanglier», expliquait-il au micro de France 3 Lorraine. Des analyses génétiques doivent encore être pratiquées.

« On n'arrive pas à savoir d'où ça vient »


Alors qu'un technicien en identification criminelle et le médecin d'Epinal planchent toujours sur le sujet, Yann Daniel précisait dimanche qu'en fin de semaine dernière, au moment où les employés de l'entreprise de nettoyage lorraine ont fait l'étrange découverte, aucun décès suspect n’avait été constaté au sein des structures pour personnes âgées dépendantes.

Reste à déterminer d'où peut provenir le cœur. Une mauvaise blague? Un acte de malveillance? Le directeur de l'hôpital du Val de Madon, François Fouchet, ne comprend pas: «C'est absolument invraisemblable, on n'arrive pas à savoir d'où ça vient», s'étonne-t-il rappelant que l'organe a été retrouvé dans les locaux de l'entreprise de nettoyage et pas dans l'un de ses établissements médicaux.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans VIOLENCE A L'HOPITAL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens