Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 17:21

Le diabète est la principale cause d'hyperglycémie chronique, mais de nombreux médicaments sont aussi à l'origine d'hyperglycémies, transitoires le plus souvent.

Une hyperglycémie est définie par un taux sanguin élevé de sucre (supérieur à 6,1 mmol/l ou 1,10 g/l), mesuré à jeun. Quand elle est modérée, elle est le plus souvent asymptomatique. Le diagnostic de diabète est porté quand la glycémie à jeun est supérieure à 7 mmol/l (1,26 g/l), sur deux prélèvements effectués deux jours différents, ou un seul prélèvement en cas de symptômes cliniques manifestes.

Une hyperglycémie majeure se manifeste notamment par une soif et des urines abondantes. Elle peut entraîner à court terme nausées, vomissements, douleurs abdominales, déshydratation, coma, parfois évolution mortelle. Cette urgence justifie l'hospitalisation rapide des patients. Quand une hyperglycémie, même modérée, devient chronique, elle est parfois à l'origine de nombreuses complications à long terme, notamment cardiovasculaires.

La cause la plus fréquente d'hyperglycémie chronique est le diabète. Parmi les autres causes, des médicaments très divers induisent des hyperglycémies transitoires, voire un diabète, ou déséquilibrent un diabète pré-existant : les corticoïdes, certains traitements du système nerveux (surtout les neuroleptiques dits atypiques), des anti-viraux, certains anti-cancéreux, des médicaments diurétiques, des contraceptifs hormonaux (surtout à forte dose d'estrogène ou de progestatif), etc. Quand une hyperglycémie est liée à un médicament, la diminution de la dose, voire l'arrêt du médicament, entraîne souvent la disparition de l'hyperglycémie. Cependant, il arrive qu'un diabète apparaisse. Chez un patient diabétique, quand un tel médicament paraît irremplaçable, une surveillance rapprochée de la glycémie permet d'adapter le traitement hypoglycémiant, afin d'éviter d'importants déséquilibres glycémiques.

©Prescrire 1er octobre 2012

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens