Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 janvier 2013 2 29 /01 /janvier /2013 14:01

Si vous êtes malade et que vous cherchez des informations pertinentes, ne consultez SURTOUT PAS Wikipédia !

 

L’industrie pharmaceutique manipule les médias… ça, on le savait déjà et ce n’est pas un scoop, cependant cette mafia manipule également l’Internet et agis plus principalement sur Wikipédia. En effet, certains labos pharmaceutiques exploitent cette encyclopédie participative en ligne « Wikipédia » pour vanter leurs médicaments, minimiser leurs effets secondaires et dénigrer la concurrence.

Autrefois, un patient souhaitant s’informer sur tel ou tel médicament allait tout naturellement consulter son pharmacien. Aujourd’hui, son premier réflexe est d’aller sur Wikipédia via son moteur de recherche favoris. Et cela n’est pas passé inaperçu pour les départements marketing de l’industrie pharmaceutique.

 

Une publicité déguisée en information objective

Etant donné qu’un nombre grandissant de malades font confiance à Wikipédia pour leur information en terme de santé, il est capital pour les marketeurs de la grande mafia médicamenteuse de comprendre comment ce média social influence les opinions et les décisions concernant les traitements médicaux.

Même si Big-Pharma ne peut pas contrôler Wikipédia comme il le fait pour une campagne de pub classique, cela ne veut pas dire que les messages envoyés par son intermédiaire soient moins efficaces, bien au contraire, le fait que le contenu ne soit pas sponsorisé, peut, et va sans aucun doute rajouter de la crédibilité aux pages.

Wikipédia offre ainsi l’occasion de déguiser une publicité en information objective, ce qui est le rêve de tout publicitaire !

 

Pris la main dans le sac, il minimisait les effets secondaires

Certains marketeurs pharma se sont fait prendre la main dans le sac à cause d’un nouvel outil de recherche qui permet de découvrir les modifications douteuses apportées aux pages Wikipédia par des utilisateurs dont les ordinateurs sont enregistrés sous des adresses IP appartenant à de grandes entreprises ou de organisations.

C’est de cette façon que la compagnie Abbott Laboratories a été surprise en train d’effacer dans certains articles, des infos sur les effets secondaires d’un médicament anti-obésité. Un blogueur britannique a également découvert toute une série de modifications suspectes faites depuis un ordinateur appartenant au géant pharmaceutique Astra Zeneca. Ces modifications concernaient notamment la quétiapine, (un antipsychotique atypique) produit par Astra Zeneca sous la marque Seroquel.

 

Publicité négative ou redéfinition discrète des maladies

Pour enfoncer le clou, le fameux « utilisateur secret » s’est également connecté sur les pages Wikipédia consacrées aux principaux concurrents de la quiétapine pour y faire un peu de publicité négative. Idem au sujet de l’Aripiprazole et du Rispéridone…Il va ensuite modifier des parties entières des entrées « Trouble bipolaire » et « Spectre bipolaire ». En redéfinissant les critères diagnostiques d’une maladie, on peut en effet augmenter largement les indications, et donc les ventes d’un médicament précis.

Lorsqu’on compare la version originale de l’entrée « Trouble bipolaire » à la version modifiée par « l’utilisateur secret », on voit tout de suite que l’un des objectifs principaux de ses ajouts a été de redéfinir la dépression et l’hyperactivité en trouble bipolaire caché ou mal diagnostiqué…

 

Wikipédia est donc un placement sûr pour Big-Pharma

La manipulation des entrées Wikipédia par « l’utilisateur secret »,  d’Astra Zeneca est formellement interdite. Pourtant, la compagnie n’a pas été poursuivie pour marketing illégal. Il semble donc que la « stratégie Wikipédia » ne présente pas de risques pour les labos pharmaceutiques. Alors pourquoi s’interdiraient-ils d’y recourir ?

Cependant « l’utilisateur secret » a été détecté par le logiciel parce qu’il avait utilisé un ordinateur d’Astra Zeneca. Il y a fort à parier qu’on ne l’y reprendra plus et que lui et ses collègues des autres labos mafieux larguent désormais leurs « stratégies Wikipédia » depuis le cybercafé du coin. Pour un « utilisateur secret » pris en flag, combien de marketeurs mafieux continuent aujourd’hui encore à réécrire Wikipédia pour promouvoir des intérêts commerciaux ?

Un bon conseil, si vous êtes malade, ne consultez surtout PAS Wikipédia !

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans MANIPULATION MENTALE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens