Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2013 1 29 /04 /avril /2013 18:45
Par figaro iconlefigaro.fr - le 29/04/2013
Les ventes des pilules contraceptives de 3e et 4e génération, déremboursées depuis fin mars, et de Diane 35, ont perdu 20 points ces derniers mois.

Les pilules contraceptives de 3e et 4e génération, dont les risques pour la santé ont entraîné le déremboursement fin décembre, ne représentent désormais plus que 32% de l'ensemble des ventes de pilules. Les pilules de 1ère et 2e génération, qui exposent à deux fois moins de risques thromboemboliques, bénéficient de ce mouvement, atteignant 68% des ventes totales, selon des chiffres fournis lundi par l'agence du médicament ANSM. En 2011, plus de 4 millions de Françaises - une utilisatrice de pilule sur deux - prenaient des pilules de 3e ou 4e génération.

Déjà constatée depuis début 2013, le recul des ventes s'est accéléré en mars, atteignant 37% par rapport à mars 2012, selon des données de ventes issues d'un échantillon de 3004 pharmacies élaboré par la société Celtipharm. Le désamour pour ces pilules est observé dans toutes les tranches d'âge. Sur la même période, les achats de pilules de 1ère et 2e génération ont progressé de 22%.

Ce rééquilibrage, largement soutenu par les autorités sanitaires, est la conséquence des restrictions imposées depuis le début de l'année à la prescription des pilules de 3 et 4e génération. Les nouvelles mesures contraignantes (déremboursement, obligation pour le médecin d'ajouter certaines mentions sur l'ordonnance) ont été inspirées au gouvernement après qu'une femme victime d'un accident vasculaire cérébral imputé à ce type de contraceptif a déposé plainte contre le laboratoire fabricant.

Ces mesures ont abouti à une légère diminution (1,9%) des ventes générales de contraceptifs oraux sur l'année écoulée, et de -2,7% si on inclut l'anti-acné Diane 35.

Les ventes de ce médicament, largement utilisé comme pilule contraceptive depuis 20 ans, se sont pour leur part effondrées, avec une baisse de 75% sur un an. Cette chute fait suite à la décision de l'ANSM fin janvier de suspendre à partir du 21 mai prochain l'autorisation de mise sur le marché de Diane 35, détourné de son usage et qui présente les mêmes risques pour la santé que les pilules de 3e et 4e génération.

La diminution globale des ventes de contraceptifs oraux est compensée par une augmentation des ventes de dispositifs comme les implants ou les stérilets (avec ou sans progestatif), qui ont augmenté de 28% en mars, par rapport à mars 2012.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens