Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 18:14

Le Monde.fr | 02.04.2013

 La plus longue épidémie de grippe saisonnière observée depuis trente ans à peine terminée, selon les réseaux de surveillance, l'évaluation du vaccin pour la saison 2012-2013 montre une baisse significative de son efficacité globale, passant de 70-75 % habituellement à 50 % cette année.

Selon le site Internet du Nouvel Observateur, l'efficacité du vaccin contre la grippe a été diminuée d'un quart en raison d'un problème dans le processus de préparation du vaccin de cet hiver, pour la première fois dans l'histoire des vaccins commercialisés.

TRANSFORMATION PENDANT LA PHASE DE CULTURE

L'évaluation de l'efficacité du vaccin 2012-2013 a été estimée dans le cadre de l'étude I-MOVE de l'European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC). Un incident au cours de la toute première phase de fabrication du vaccin est à l'origine de cette baisse d'efficacité. "Cette modification est passée totalement inaperçue, car elle n'avait a priori aucune incidence", explique au micro d'Europe 1 le Pr Bruno Lina, directeur du centre national de référence de la grippe. "Ce n'est qu'après que l'on s'en est rendu compte." A ce moment-là, il était déjà trop tard : repréparer les souches prend en effet plusieurs mois, et le vaccin n'aurait jamais été prêt à temps pour l'hiver.

 Le vaccin contre la grippe se compose de trois souches. Cette année, en plus du A H3N2, le produit commercialisé contenait les virus A H1N1 et B H1N1. Le virus A H3N2, s'est transformé pendant la phase de culture. A l'arrivée, le virus n'était plus exactement le même que celui qui se propageait dans la nature, et le vaccin n'était donc plus totalement adapté. En France, ce sont les souches A H1N1 et B H1N1 qui ont le plus circulé. L'impact de la transformation a donc été limité. Mais A H3N2 est une souche dangereuse pour les personnes âgées. Les autorités sanitaires pourraient donc constater d'ici à quelques mois une surmortalité chez les personnes âgées cet hiver. "Mais pour l'instant, il est beaucoup trop tôt pour dire si cela a eu une conséquence ou pas", conclut le Pr Lina.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans L'ENFER DES TRAITEMENTS
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens