Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 17:53

Cette baisse concerne tant les médicaments sous prescription que ceux en vente libre, d'après une étude réalisée pour le cabinet spécialisé Celtipharm. Son directeur y voit notamment la conséquence d'"une crise de confiance". 

  •  Le volume des ventes de médicaments a baissé en 2012

SANTE - Une étude réalisée pour le cabinet spécialisé dans le médicament révèle que les ventes de médicaments ont baissé en 2012.

 

Un symptôme de la méfiance des patients? Le volume des ventes de médicaments -sous prescription et en vente libre- a baissé en 2012, selon les derniers chiffres du cabinet spécialisé Celtipharm, qui y voit notamment la conséquence d'une "crise de confiance" dans le médicament. 

Les ventes de médicaments sous ordonnance, qui représentent l'essentiel des volumes, ont baissé de 1,5% avec 2,53 milliards de boîtes, a indiqué Jean-François Derré, directeur associé de Celtipharm. Le volume des ventes de médicaments hors prescription est également en repli, de 0,2% avec 530 millions de boîtes (en incluant les médicaments vendus en avance de prescription). 

Cette baisse "n'est pas forcément une bonne nouvelle", estime Jean-François Derré. "Ce serait positif si c'était rationalisé", souligne-t-il. Mais "la plus importante des raisons, en dehors des mesures de contrôle de la prescription de l'assurance maladie, c'est surtout la perte de confiance du médicament", selon le responsable de Celtipharm. 

Baisse des prescriptions

Les autres motifs de baisse de la consommation de médicaments sont liés pour un tiers à la diminution des prescriptions et pour les deux tiers à la baisse du panier moyen de l'ordonnance (liée notamment aux baisses de prix et à l'utilisation croissante des génériques), a précisé Jean-François Derré. 

Toutefois, exprimé en chiffre d'affaires, les ventes de médicaments en vente libre (7,6% du total) étaient en hausse d'un peu plus de 3% en 2012, alors que la valeur des médicaments prescrits baissait de 2,4%, avait déjà indiqué Celtipharm en janvier. 

Avec

Le cabinet Celtipharm fonde ses études sur un panel de 3004 pharmacies représentatives du parc d'officines de France métropolitaine. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens