Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 21:21

 

 

Les enfants n'ont-ils pas besoin des médicaments psychiatriques ?

Qu'est-ce que vous entendez par « aide », rendre plus calme et conciliant ? Les médicaments psychiatriques ne sont pas une solution aux problèmes de l'enfant, pas plus que les drogues. Certains des médicaments prescrits aux enfants, tels que la Ritaline, sont plus puissants que la cocaïne, comme l'indique l’administration fédérale américaine de lutte contre les stupéfiants (DEA). D'autres, comme les antidépresseurs, provoquent précisément les symptômes qu'ils sont censés soulager : la dépression et le suicide.


Ces médicaments masquent le vrai problème, ils ne guérissent rien. Une personne pense que c’est utile de prendre de la cocaïne ou l'héroïne, car cela change temporairement les pensées ou les sentiments. Mais à long terme, solutionner le problème avec des médicaments ne fonctionne pas et c’est nocif.


Si un enfant a des difficultés en classe, c’est peut-être parce qu’il est créatif ou très intelligent ou simplement qu’il s’ennuie. Les toxines et allergies dues à l'environnement peuvent également affecter l'enfant. Une grande majorité des parents préfèreraient une solution différente qui fonctionne plutôt que de droguer leurs enfants. Les parents doivent avoir le droit de choisir, mais ils doivent aussi disposer de toutes les informations sur les risques des médicaments psychiatriques. Aucun trouble psychiatrique de l'enfance ne peut être médicalement prouvé. C'est à peu près aussi logique et aussi dangereux que la distribution de cocaïne dans une salle de classe pour améliorer la compétence à écrire des enfants.


Est-il vrai que l'hyperactivité est un trouble neurologique ?

Il n'existe aucun test organique ou médical capable de diagnostiquer le Trouble de l'Hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH) ni aucun « trouble mental. » Tout scientifique vous le dira. La conférence de l’Institut national américain sur le TDAH à la fin des années 90 fit même la conclusion : « ... les chercheurs ont vigoureusement tenté de trouver la preuve que le TDAH est causé par un déséquilibre chimique, mais ils ne sont arrivés à rien. "


On peut révéler l'existence de vraies maladies lors de l'autopsie ou par des tests médicaux. Les troubles psychiatriques sont une liste de symptômes comportementaux. Ils ont été votés par les psychiatres et ont été intitulés «maladies» de façon à pouvoir facturer la Sécurité Sociale et les mutuelles.


Les symptômes du TDAH sont des comportements normaux de l’enfance, par exemple : montrer de l'impatience, se tortiller sur son siège, perdre des crayons et des jouets, ne pas faire attention et interrompre les conversations des autres. Ce n'est pas une maladie neurobiologique ; c'est un terme de marketing inventé pour qu’il semble médicalement légitime de droguer des millions d'enfants.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCE A L'HOPITAL - dans PSYCHIATRIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens