Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 19:32
REUTERS/Shannon Stapleton
REUTERS/Shannon Stapleton

 

Une étude des Laboratoires internationaux de recherche (LIR) montre que la France est revenue dans la moyenne européenne en matière de consommation de médicaments. En revanche, les anxiolytiques et les antibiotiques restent toujours autant consommés.

Serait-ce la fin de "l'exception française" en matière de consommation de médicament ? C'est ce que tend à prouver la dernière étude menée par les Laboratoires internationaux de recherche (LIR). Longtemps pointé comme le pays le plus gourmant en matière de médicaments, la France est revenue dans la moyenne européenne, à l'exception notable des antibiotiques et des anxiolytiques. Le pays affiche le taux d'évolution européen le plus faible et une "modération relative" de sa consommation de médicaments.

Pour en venir à cette conclusion, le LIR a retracé douze ans de consommation de médicaments en France, de 2000 à 2011, en France et dans six autres pays européens : Allemagne, Belgique, Espagne, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni. L'étude a étudié les volumes de consommation de huit classes thérapeutiques : antibiotiques, anxiolytiques, antidépresseurs, anti-ulcéreux, hypolipémiants, anti-hypertenseurs, anti-diabétiques et anti-asthmatiques. 

Les anxiolytiques, toujours autant consommés

L'étude, réalisée à partir des données de IMS Health, montre que si la France était, en 2000, le pays le plus consommateur de médicaments dans huit domaines thérapeutiques, elle "passe dans la moyenne européenne" en 2011. La régression est très nette en ce qui concerne les anti-dépresseurs, les anti-ulcéreux, les hypolipémiants, les hyper-tenseurs et les anti-diabétiques.

En revanche, le LIR, qui représente 16 filiales d'entreprises internationales de recherche en santé, souligne que les antibiotiques et les anxiolytiques sont les deux classes de thérapeutiques "pour lesquelles la consommation française reste encore élevée". Pour ces deux types de médicaments, la France se trouve parmi les plus grands consommateurs, accompagnée de l'Espagne, la Belgique et l'Italie. Un résultat a relativisé. Bien que les prescriptions d'anxiolytiques restent élevées, elles décroissent tout de même. C'est aussi le cas des prescriptions d'antibiotiques. La surconsommation de ces deux types de médicaments avait fait l'objet d'importantes campagnes d'information par l'Assurance maladie.

Le LIR doit présenter en septembre d'autres résultats sur cette étude, menée en collaboration avec la Chaire Essec Santé. Ce deuxième acte portera sur les explications, notamment sur l'analyse des coûts, pour les volumes de médicaments consommés. Seront alors abordés les systèmes de santé et les actions de santé publique.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens