Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 20:50

Une loi mettant en danger nos libertés menace d'être votée . Toute la population pourra être mise de force sous camisole chimique.
La CCDH alerte les Français sur cette loi liberticide. Une manifestation sera organisée le samedi 12 mars 2011 de 13h30 à 15h sur la Place de la Bastille à Paris. Une pétition contre le vote de cette loi pourra être signée. La CCDH a déjà recueilli 4 000 signatures pour cette pétition.



Les Français sous le contrôle de la psychiatrie ?

Le 15 mars 2011, le projet de loi sur les hospitalisations psychiatriques sera examiné par les députés. Ce projet de loi est intitulé « Droits et protection des personnes faisant l'objet de soins psychiatriques et modalités de leur prise en charge ».
Cette loi consiste à mettre en place des traitements psychiatriques sous contrainte pour toute la population française.

Si elle est votée, n'importe quel citoyen français pourra être contraint de prendre des psychotropes à domicile. Une personne refusant de prendre son traitement sera automatiquement internée.
Certains de ces médicaments peuvent entraîner de graves effets secondaires tels que des problèmes cardiaques, des convulsions, des hallucinations ou des idées suicidaires.

La France est le premier consommateur de psychotropes en Europe. 6 millions de Français prennent dans antidépresseurs, dont 63 000 adolescents et 21 000 enfants.

Avec ce projet de loi, la consommation de ces médicaments psychiatriques va considérablement augmenter. De nombreuses personnes pourraient devenir victimes de leurs effets secondaires dévastateurs.

Cette loi donnera également beaucoup de pouvoir à la psychiatrie. Cette dernière pourra contrôler toute la population française, en mettant chaque citoyen sous camisole chimique.

Elle compromet gravement nos libertés fondamentales. Personne ne pourra plus choisir son traitement. Des injections à forte doses de psychotropes pourront être effectuées de force à n'importe qui.

Ce projet de loi est dangereux et liberticide. Les traitements psychiatriques sous contraintes en ambulatoires ne doivent pas être votés.

La Commission des Citoyens pour les Droits de l'Homme dénonce depuis plus de 35 ans en France les abus en psychiatrie. Elle reçoit chaque semaine de nombreux témoignages de personnes victimes des traitements psychiatriques. Elle continuera son combat jusqu'à ce que les Droits de l'Homme soient respectés dans le domaine de la santé mentale

Partager cet article

Repost 0
Published by violence à l'hôpital - dans PSYCHIATRIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens