Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mai 2013 5 31 /05 /mai /2013 17:30

Publié le 31/05/2013  

Attention aux effets indésirables./DDM

Attention aux effets indésirables./DDM

Un produit est qualifié de médicament s'il est présenté comme possédant des propriétés curatives ou préventives à l'égard des maladies humaines ou animales ou s'il peut être utilisé ou administré en vue d'établir un diagnostic médical. Dans le développement d'un médicament, l'agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) intervient dès la phase des essais cliniques. Elle autorise ensuite, au niveau national, sa mise sur le marché (AMM) en fonction de l'évaluation de son bénéfice et de ses risques.

L'ANSM poursuit son action en assurant la surveillance de sa sécurité d'emploi. C'est elle également qui contrôle la publicité auprès du public et des professionnels de santé. En plus des professionnels de santé et des entreprises exploitant un médicament, les patients sont désormais associés à la déclaration des effets indésirables faisant suite à l'utilisation d'un médicament. Les modalités et fiches de signalement sont spécifiques à chaque acteur du système de pharmacovigilance : les patients ou leur représentant (dans le cas d'un enfant, les parents par exemple), les associations agréées que pourrait solliciter le patient, peuvent déclarer les effets indésirables que le patient ou son entourage suspecte d'être liés à l'utilisation d'un ou plusieurs médicaments. Un formulaire de signalement est disponible et téléchargeable sur le site de l'ANMS et doit être transmis au centre régional de pharmacovigilance dont les coordonnées sont précisées sur le formulaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens