Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 17:13
Les somnifères multiplieraient par 5 le risque de décès

A l'heure où les psychotropes sont largement prescrits en France, une étude Américaine vient de montrer que ces médicaments augmenteraient le risque de cancer et de décès.

L'étude a été mené en Californie dans un centre du sommeil qui a suivi 10 529 adultes âgés en moyenne de 54 ans ayant reçu des somnifères entre janvier 2002 et janvier 2007. Ils ont été comparé à 23 676 adultes du même âge et aux même caractéristiques mais qui n'ont pas utilisé de médicaments. Après analyse des données, les chercheurs ont constaté :

  • Les personnes qui ont consommé moins de 18 somnifères par an ont vu leur risque de mourir multiplié par 3,6.
  • Les personnes qui ont consommé entre 18 et 132 somnifères par an ont un risque de mourir multiplié par 4,43.
  • Les personnes qui ont consommé plus de 132 somnifères ont un risque de décès multiplié par 5,32.
  • Les personnes qui ont consommé plus de 132 somnifères par an ont un risque de cancers augmenté de 35%.

Les chercheurs constatent que ce risque est observé quel que soit le type de médicament utilisé et notamment : zolpidem, temazepam, eszopiclone, zaleplon, les benzodiazepines en général, les barbituriques et les médicaments antihistaminiques (utilisés à l'origine contre les allergies).

Ces résultats conséquents soulèvent des interrogations car même s'il s'agit d'une association (c'est-à-dire que le lien de cause à effet entre l'utilisation de somnifères et la mortalité n'est pas prouvé), cette dernière semble particulièrement forte et indépendante d'autres évènements. En particulier, les chercheurs ont pu montrer que l'augmentation du risque de décès ne pouvait pas être expliquée par la présence d'une maladie préexistante chez les personnes suivies. Ils soulignent que leurs résultats nécessitent de nouvelles recherches mais qu'il existe déjà plus d'une vingtaine d'études qui montrent une augmentation de la mortalité associée à la consommation de somnifères.

Référence : Daniel F Kripke, Robert D Langer, Lawrence E Kline. Hypnotics' association with mortality or cancer: a matched cohort study. BMJ Open 2012;2:e000850.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens