Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 18:36

Psychiatrie

Antidépresseurs : Deroxat, Effexor, Zoloft, Moclamine, Prozac

Risques :

- levée de certaines inhibitions comportementales

- pulsions suicidaires

- bouffées d'angoisse aussi violentes qu'imprévisibles

- inversion de l'humeur ou bouffées délirantes

- sensations vertigineuses, maux de tête, nausées, anxiété soudaine, baisse de l'appétit, fatigabilité, troubles du sommeil, baisse de la libido, impuissance chez l'homme

- confusion mentale avec tendance à l'hyperactivité, agitation, contractions musculaires imprévisibles et subites, réflexes trop vifs, sueurs profuses, tremblements, frissons, diarrhée, incoordination motrice, fièvre.

Anafranil, Défanyl, Elavil, Laroxyl, Ludiomil, Prothiaden, Quitaxon, Surmontil, Tofranil favorisent la survenue de crises convulsives généralisées.

Anxiolytiques : Lysanxia, Séresta, Témesta, Tranxène, Urbanyl, Xanax.

Risques :

- troubles de l'apprentissage et de la mémoire à court terme à propos des faits survenus depuis le début du traitement.

- Incapacité à ressentir des émotions positives, perte du plaisir à quoi que ce soit, baisse de la vigilance, troubles du comportement et/ou de la coordination dans les mouvements et surtout dépendance physique et psychique avec risque de syndrome de sevrage à l'arrêt du traitement.

Prises seules ces molécules peuvent aggraver une dépression ou la provoquer et faciliter le passage à l'acte suicidaire.

Hypnotiques :

- les antihistaminiques : Donormyl, Mépronizine, Noctran, Nopron. (voir allergies)

- Les benzodiazépines : Havlane, Mogadon, Noctamide, Normison, Nuctalon, Rohypnol (voir anxiolitiques)

-Neuroleptiques

Risques : La prise d'un médicament de cette classe oblige à en prendre un certain nombre d'autres, ceci afin d'en corriger les effets secondaire souvent prononcés : lenteur d'initiation des mouvements avec hypertonie musculaire, besoin de remuer les jambes, somnolence, indifférence, réactions anxieuses, constipation parfois sévère, prise de poids pouvant aggraver un problème métabolique (diabète).

Ostéoporose

Partager cet article

Repost 0
Published by violences à l'hôpital - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens