Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 21:37

La maltraitance de personnes âgées ou de handicapés est encore sous-évaluée en France, estiment bon nombre d’associations.

La maltraitance n’est pas un phénomène nouveau en France. La société en prend tout simplement davantage conscience. Les personnes âgées et handicapées physiques ou mentaux, de plus en plus jeunes, comptent parmi les principales victimes. Affaire de famille Cette prise de conscience a amené depuis quelque temps les associations à se multiplier pour défendre les intérêts des victimes. Le rapport de la commission d’enquête menée en 2001 et publiée en 2003 par le Sénat rapporte que 400.000 appels ont été recensés au centre d’appel du service national téléphonique de l’enfance maltraitée, le 119. Sur ces appels, environ 6.000, soit 1,5 %, concernaient des enfants et adolescents handicapés.

Cliquez ici !

Selon leurs degrés de handicap, les violences sont plus ou moins fortes. Les plus petits peuvent être laissés des heures sans attention, les plus grands sont séquestrés, mal nourris, dans les pires des cas battus. Il en est de même pour les plus vieux, souvent faibles et plus vulnérables, assujettis à toutes formes de sévices.

Violences sexuelles

Alma France (Allô maltraitance des personnes âgées et handicapées) rapporte dans ses statistiques 2007 que dans 67 % des cas, les violences exercées proviennent d’un ou de plusieurs membres de la famille. Les personnes âgées peuvent également subir des violences de la part de personnes qu’elles côtoient régulièrement (amis, corésidents pour ceux qui habitent en maison de retraite, personnel soignant). Les raisons de cette violence sont dues la plupart du temps à des histoires passées, troubles, entre la victime et son bourreau, à des relations familiales difficiles. Selon le rapport publié par le Sénat, les violences les plus fréquentes sont les violences sexuelles, viennent ensuite les violences physiques puis les violences psychologiques. Et parmi les mineurs handicapés victimes de maltraitance, on trouve deux fois plus de garçons que de filles.

En ce qui concerne les adultes handicapés, la tendance s’inverse, deux victimes sur trois sont des femmes. Changement des évaluations Alma France juge, comme bien d’autres associations, que la maltraitance n’est pas encore bien prise en compte et qu’il y a une réelle sous-estimation des situations et demande donc un changement du mode d’évaluation des situations.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans VIOLENCE A L'HOPITAL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens