Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 18:24

La maltraitance physique se présentant avec le caractère d’une violence dure, prend la forme d’une véritable agression. Cela peut aller jusqu’à des coups donnés à la personne. Cependant ces cas restent relativement rares, ou du moins peu fréquents. Même si aucun chiffre n’est là pour le prouver, on peut néanmoins raisonnablement penser que ces actes étaient plus courants il y a quelques années. Certains médecins racontent par exemple qu’au début de leur carrière ils voyaient des patients attachés à leur lit. Alors qu’aujourd’hui ces traitements seraient inconcevables.

Il faut cependant noter que la maltraitance physique dure reste très présente lorsque les cas de maltraitance s’appliquent aux animaux, aux nourrissons et aux jeunes enfants.

Sous le caractère de violence douce, la maltraitance physique est de nos jours plus répandue. On peut prendre l’exemple de soignants qui faisaient « la course » en poussant les fauteuils roulant des personnes. Il n’y a pas ici une volonté de nuire, cela peut même être le contraire. Il peut s’agir d’une tentative maladroite de mettre un peu d’animation, de distraire la personne, les résidents, les collègues, etc.

La difficulté est qu’ici la personne ne se sait pas toujours maltraitante et n’est pas toujours animée de mauvaises intentions. Dans cette situation il est donc beaucoup plus difficile d’éliminer ces maltraitances puisqu’elles ne paraissent pas en être.

Partager cet article

Repost 0
Published by violence à l'hôpital - dans VIOLENCE A L'HOPITAL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens