Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2013 3 02 /01 /janvier /2013 19:41

Les fibroses sont des effets indésirables graves des médicaments dérivés de l'ergot de seigle. Dans les nombreuses situations où ces médicaments ont une balance bénéfices-risques défavorable, seul leur retrait du marché permettrait de protéger les patients.

Les médicaments dérivés de l'ergot de seigle sont utilisés dans diverses situations : traitement de fond ou de la crise de migraine, algie vasculaire de la face, déficits cognitifs et neurosensoriels, hypotension orthostatique, inhibition de la montée de lait après accouchement, etc. Ces médicaments exposent les patients à des effets indésirables graves : des fibroses abdominales et thoraciques, responsables de divers troubles, surtout lors de traitements prolongés. 

En 2011 et 2012, l'Agence française des produits de santé (ANSM, ex-Afssaps) a conclu à une balance bénéfices-risques défavorable des médicaments dérivés de l'ergot de seigle autorisés comme "vasodilatateurs" dans les déficits cognitifs et neurosensoriels des patients âgés (Iskedyl°, Vasobral°, Sermion°, etc.). Début 2012, l'Agence a conclu aussi à une balance bénéfices-risques défavorable des médicaments dérivés de l'ergot de seigle utilisés par voie orale comme vasoconstricteurs notamment dans le traitement de fond de la migraine et de l'algie vasculaire de la face (Séglor°, Desernil°, etc.). 

Ces deux catégories de médicaments ne sont plus remboursables. 

L'Agence française a demandé une réévaluation européenne pour chaque indication de ces médicaments, réévaluations toujours en cours fin 2012. Sans attendre les réévaluations européennes, mieux vaut écarter les dérivés de l'ergot de seigle dans la plupart des situations (y compris dans la maladie de Parkinson et pour inhiber la montée de lait), et peser avec le patient la pertinence de leur utilisation dans les rares situations où ils restent parfois utiles (troubles endocriniens, particulièrement les hyperprolactinémies).

©Prescrire 1er janvier 2013

"Dérivés de l'ergot de seigle : un grand tri s'impose" Rev Prescrire 2013 ; 33 (351) : 19-20. (pdf, réservé aux abonnés)

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens