Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 18:29

  avec

 

©AFP / Hector Guerrero

La multiplication de nouvelles substances psychotiques et l'augmentation du nombre d'admissions de consommateurs aux urgences présentent un "risque grave pour la santé publique", a estimé l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) dans son rapport annuel pour 2012, présenté mardi à Vienne.

"Ces dernières années, il y a eu une augmentation sans précédent de l’abus de nouvelles substances psychoactives", souvent appelées "drogues de synthèse", "euphorisants légaux" ou "euphorisants végétaux", a expliqué mardi l'OICS, une agence de l'Organisation des Nations Unies (ONU), basée à Vienne.

"En Europe, par exemple, le nombre de nouvelles substances psychoactives signalées est passé d’une moyenne de cinq par an entre 2000 et 2005 à près de dix fois ce nombre en 2011, soit une nouvelle substance signalée presque chaque semaine", a ajouté l'Office.

Les experts estiment que "le nombre total de ces substances sur le marché était de l’ordre de milliers".

Ces substances ne sont pas placées sous contrôle international, alors qu'elles ont les mêmes effets psychoactifs que les drogues qui sont contrôlées, a regretté l'OICS.

L'Office réclame "une action concertée des États pour prévenir la fabrication, le trafic et l’abus de ces substances".

L'abus de médicaments délivrés sous ordonnance constitue le deuxième principal problème mis en avant par le rapport de l'OICS. Ce fléau a continué à se répandre partout dans le monde, mais a "considérablement augmenté ces dernières années en Amérique du Nord, en Asie du Sud et du Sud-Est, ainsi que dans certains pays d’Europe et d’Amérique du Sud, ce qui pose un grave problème sanitaire et social", a dénoncé l'Office.

Ces utilisations abusives accroissent le risque d'infection du sida et de l’hépatite B et C.

"Plus de 6 % des élèves du secondaire ont abusé de tranquillisants dans certains pays d’Amérique du Sud", a souligné l'agence de l'ONU.

L'OICS a également pointé le problème lié "aux programmes de cannabis médical, qui sont autorisés par le droit international dans des conditions spécifiques énoncées dans la Convention unique de 1961 sur les stupéfiants".

Créé en 1968, l'OICS est un organe indépendant et quasi-judiciaire qui surveille et promeut la mise en œuvre des conventions des Nations Unies relatives au contrôle des drogues. Il publie chaque année un rapport et fait des recommandations aux pays et aux organisations internationales sur la politique contre les stupéfiants.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens