Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2013 2 04 /06 /juin /2013 17:39

Des médicaments pris très couramment causent des problèmes cognitifs en moins de 60 jours chez les personnes âgées, selon une étude financée par le National Institute on Aging américain et publiée dans la revue Alzheimer's & Dementia. Un effet similaire est constaté avec 90 jours d'utilisation continue de plusieurs médicaments avec un effet anticholinergique plus faible.

Les médicaments anticholinergiques bloquent l'acétylcholine, un neurotransmetteur du système nerveux. Ils incluent des médicaments en vente libre (tels que des somnifères et des médicaments contre les fuites urinaires) et des médicaments prescrits (tels que des médicaments contre l'hypertension et les maladies cardiovasculaires).

Noll Campbell et Malaz Boustani de l'Université d'Indiana ont, avec leurs collègues, mené cette étude avec 3,690 personnes âgées.

Bien que le lien entre les anticholinergiques et des troubles cognitifs ait été indiqué par des études précédentes, indiquent les chercheurs, la charge cumulée des anticholinergiques était plus grande qu'attendue. Un autre résultat inattendu est l'absence d'un lien clair entre la charge anticholinergique et la démence.

"Le fait que la prise d'anticholinergiques soit liée au déficit cognitif léger (impliquant la perte de mémoire sans incapacité fonctionnelle) mais pas à la maladie d'Alzheimer et d'autres maladies apparentées, donne de l'espoir", dit Malaz Boustani. "Nos efforts de recherche se concentreront désormais à éclaircir si le déficit induit par ces médicaments est réversible, indique-t-il.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens