Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 18:46

Les somnifères (ou hypnotiques)

somnifèresLes somnifères ou hypnotiques sont des médicaments inhibiteurs de l’éveil et de la vigilance (effet sédatif). Ils sont prescrits en cas d’insomnie et provoquent un sommeil normal, c’est-à-dire avec conservation des cycles de sommeil. Ce sont notamment les benzodiazépines, les antihistaminiques ou les barbituriques.

En plus des risques de dépendance induits lors d’un traitement prolongé, les somnifères peuvent provoquer des effets délétères sur la santé. Selon une étude[8] américaine publiée en 2012, la consommation, même restreinte, de certains somnifères exposerait les utilisateurs à un risque de décès 4 fois plus élevé que chez les personnes qui n’en prennent pas. Ces médicaments pour dormir sont également associés à un risque plus élevé de cancer (+35%). Les médicaments incriminés appartiennent à la famille des benzodiazépines, comme le témazepam, les non-benzodiazépines, comme le zolpidem, les barbituriques et les sédatifs antihistaminiques.

Une autre étude[9] a révélé que chaque année en France 16 000 à 31 000 cas de la maladie d’Alzheimer seraient imputables à la prise de tranquillisants et de somnifères. Ces chiffres sont alarmants quand on sait que près d'un tiers des personnes de plus de 65 ans consomment des somnifères de manière chronique, et dans plus d'un cas sur deux, de manière non justifiée. D’ailleurs, en septembre 2012, la Haute Autorité de Santé (HAS) a lancé l’alerte sur une prescription trop systématique de somnifères. Alors que seule 1 à 2 plaintes relatives au sommeil sur 10 relève de l'insomnie véritable, la HAS recommande au médecin de rechercher des signes associés et d’orienter son patient vers un spécialiste si besoin. Douleurs, anxiété, dépression, apnée du sommeil ou encore problèmes urinaires peuvent expliquer le sommeil de mauvaise qualité et les causes doivent être recherchées. Pour en savoir plus, consultez le dossier de presse de l’HAS.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens