Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 20:52

 

RÉPONSES AUX QUESTIONS FRÉQUENTES A PROPOS DE LA PSYCHIATRIE



Questions/Réponses à propos de la psychiatrie

POURQUOI LES GENS DEVRAIENT-ILS SE SENTIR CONCERNES PAR LES DROGUES PSYCHIATRIQUES ?

Les drogues psychiatriques ne sont pas, comme les médicaments, destinés à un problème physique. Ils sont prescrits pour contrôler les symptômes comportementaux, pas pour guérir une maladie physique. Contrairement aux maladies physiques, il n'existe pas de rayons X, de scanners du cerveau, des tests sanguins, urinaires ou chimiques pour confirmer l'existence d'un trouble mental; c’est un fait que même les laboratoires pharmaceutiques admettent maintenant.
Les médicaments psychiatriques sont appelés "psychotropes" pour la raison qu’ils peuvent modifier les perceptions et les pensées. Ils ne résolvent pas la source des problèmes de la personne. Ils en masquent la cause sous-jacente et empêche de prendre dûment en compte le vrai problème.
Chacun a le droit d'être complètement informés des risques de ces médicaments afin de pouvoir prendre une décision avisée quant à leur besoin en soins médicaux ou à celui de leurs enfants.
Dans le monde entier, des agences de sécurité sanitaire des produits de santé ont émis de sérieux avertissements sur les risques liés aux médicaments psychiatriques : dépendance, hostilité, suicide, dommages irréversibles du système nerveux, hallucinations, apathie, irritabilité, psychose, accidents vasculaires cérébraux, diabète entrainant la mort et décès. Ce sont suffisamment d’informations pour se sentir concerné.

Partager cet article

Repost 0
Published by violence à l'hôpital - dans PSYCHIATRIE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens