Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 20:05
 
 
EXTRAIT GRATUIT
Cliquez sur l'image

Un EXEMPLE supplémentaire
de la déliquescence du système de soins français, du NON RESPECT de la CHARTE de la personne hospitalisée et de MALTRAITANCE (non prise en charge de la DOULEUR malgré leur contrat d'engagement de lutte contre la douleur !).


Le 26 juin 2012, aux URGENCES, n'ayant (soi-disant) pas de PLACE pour moi
à l'hôpital général, douloureuse et très fatiguée, on m'a tout bonnement fait du CHANTAGE pour que j'accepte d'être INTERNÉE à
l'hôpital PSYCHIATRIQUE négligeant totalement ma HERNIE DISCALE induisant une SCIATIQUE très douloureuse et invalidante et privilégiant mes symptômes SECONDAIRES, soit une grave baisse de MORAL du fait des DOULEURS AIGUES CHRONIQUES

PIRE, plusieurs fois par jours, j'ai demandé de SORTIR et de rentrer chez moi mais j'ai été RETENUE ILLÉGALEMENT contre ma volonté alors que j'étais en HOSPITALISATION LIBRE !
Ne pouvant pas marcher et toutes portes verrouillées, je ne pouvais, malheureusement, m'échapper de ma "cellule" !

Dans cet "prison" psychiatrique, les psychiatres ou infirmiers sont totalement incompétent pour prendre en charge une SCIATIQUE HYPER ALGIQUE,
j'ai donc subi des SOUFFRANCES inutiles et supplémentaires !
C'est lamentable ! Encore une fois, la faute des URGENCES !!!...
18 août 2012 - 30 août 2012

Je paufine mon épais dossier de PLAINTE contre les directeurs des 2 hôpitaux (amiable dans un 1er temps) en contact avec le CCDH qui considère mon "histoire" ÉDIFIANTE !
 
Multiples infractions à la Charte du malade hospitalisé, maltraitance, non réponse à mes demandes réitérées de sortie en hospitalisation libre, etc…  Ma PLAINTE va faire un gaspillage de quelques kilos de papier !

En me remémorant la manière dont s'est passée ma "sciatique psychiatrique", je réalise que, le chemin le plus court pour devenir totalement DINGUE c'est d'être INTERNÉ et "mal traité" en psychiatrie, retenu contre sa volonté en « hospitalisation libre » ou drogués légalement par des psychiatres pas psychologues qui se remplissent les poches étant assurés quasi à vie de leur clientèle, VICTIME inconsciente d'ADDICTION, tout en remplissant les poches de l'industrie pharmaceutique dont la devise est : "Pour vendre des médicaments, il faut vendre des maladies psychiatriques". C’est grave docteurs !

BREF ! J'en ai bavé des ronds de chapeaux, mais j’ai résisté ! J'ai refusé catégoriquement toutes les benzodiazépines et autres psychotropes que le psychiatre m'énumérait en insistant lourdemant. Ces poisons m'auraient encore détraqué mon fragile système nerveux central et transformée en moins de deux en ZOMBIE !

Je suis fière de moi et de ma FORCE intérieure qui, même au 36ème dessous, me donne encore le COURAGE et l'énergie pour COMBATTRE les malfrats de la médecine et autres voyous en col blanc ou non !

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans TEMOIGNAGES
commenter cet article

commentaires

bailly 23/09/2012 15:01


J'ai été hospitalisée deux fois dernièrement en psychiatrie. Certes, je prends un traitement. J'ai failli y mourir sans aucune assistance. Alors que j'étais parfois observée du coin de l'oeil par
les psychiatres (c'est réel) mais de loin surtout, j'ai été laissée dans cet état de détresse et de douleur physique, bourrée de médicaments visant, à mon avis à me tuer (pourquoi ne pas
l'annoncer dans ces cas là, être fixée ferait moins peur). J'avais signalée une extrême souffrance physique et des problèmes physiques survenus sur place. J'avais demandé à passer des examens à
l'hôpital et il m'avait été répondu oui.


Résultat:


aucun intérêt pour mes antécédants:


plusieurs interventions chirurgicales pour endométriose;


rhinite chronique obstructive non soignée sur place;


crise d'asthme aigüe à domicile avant l'hospitalisation: aucun intérêt;


injonction de ramener ma fille qui a été interrogée (sans doute pour suspicion à mon égard?) alors que je n'étais pas en capacité de conduire. Je l'ai fait car j'ai été poussée à bout et
terrorisée;


j'ai été observée sans un mot par un médecin dans la salle d'attente dans des conditions dignes - à mon avis - d'il y a plusieurs siècles. ce fût l'horreur;


Propos et attitudes humiliantes à répétition: "Vous avez une personnalité détruite"; humilations relative à ma profession et à l'état dans lequel je me trouve;


propos humiliants à l'égard de membres de ma famille non connus;


Alors que je connaissais une souffrance physique atroce, il m'a été marqué hypocondrie sous le nez;


Incitation acharnée à régulariser ma situation administrative pour longue maladie ou autre alors que je n'étais pas du tout en état de le faire et qui m'a valu une humiliation parce que je suis
assistante sociale.


etc etc etc


la liste est encore très longue. je pense avoir un grave problème de santé mais les errances médicales n'en finissent plus alors que je souffre physiquement.


S'il s'avère que c'est le cas et que ces problèmes remontent à loin, je porte plainte contre les responsables de cette psychiatrie.


Ils sont tout sauf médecins. cela m'a été confirmé, de même que leur malveillance, par une multitude d'autres praticiens dont certains généralistes. 

VIOLENCES A L'HOPITAL 23/09/2012 18:34



Bailly, merci pour ce témoignage tristement récurrent. N'hésitez pas à raconter ces moments passés en psychiatrie.


 


Je vous souhaite bon courage



Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens