Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 10:58

Des traces de médicaments, dont un utilisé pour traiter le cancer du sein, ont été décelées dans environ 10 % des eaux en bouteille, selon une étude de 60 millions de consommateurs et de la Fondation France Libertés rendue publique lundi. L'eau du robinet n'est pas en reste : huit prélèvements sur les dix effectués contiendraient au moins une des 85 molécules recherchées.

Evidemment, la potabilité de ces eaux n'est pas remise en cause. Mais « il y a inquiétude sur la qualité de la ressource globale », considère le Dr Pierre Sauvet, de l'Association santé environnement France (Asef), qui appelle à « la remise à plat des normes de qualité » de l'eau, en prenant en compte ces nouveaux polluants. Car, consommés à long terme, ceux-ci peuvent avoir des conséquences sur la santé « que l'on ne mesure pas encore, mais dont on ne peut exclure la nocivité », souligne le Dr Pierre Sauvet.

« Aucun problème de qualité à court terme »

 

Ainsi, des études menées notamment dans le Finistère, où la pollution en nitrates des eaux de source est forte, ont démontré un lien entre celle-ci et les cancers du côlon et de l'œsophage. « Le déclenchement d'une maladie est toujours multifactoriel », nuance toutefois le président de l'Asef. Parfois présents, même à des doses infinitésimales, l'arsenic, le nickel et le chrome sont aussi considérés comme cancérigènes à long terme. Certains pesticides et médicaments peuvent quant à eux entraîner «des risques reprotoxiques graves», souligne le Dr Pierre Sauvet. C'est-à-dire qu'elle peut entraîner une stérilité.

«A court terme, il n'y a absolument aucun problème de qualité. Ces eaux sont parfaitement buvables», insiste Thomas Laurenceau, de 60 millions de consommateurs. Mais, sur le plan de la santé, la présence de ces traces microscopiques pose question car, à long terme, elle suppose l'exposition à un cocktail global aux conséquences dangereuses.

Armelle le Goff

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens