Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 19:58

Ecoute, j'ai eu la chance de faire un stage chez le médecin généraliste, et j'ai vu de mes propres yeux :
- les visiteurs médicaux qui viennent faire leur numéro avec leurs présentations sur ipad avec des chiffres savamment orchestrés pour masquer la totale inutilité de leur nouvelle molécule, qui ne sert qu'à prolonger une exclusivité et donc un prix exorbitant.
- les placards remplis d'échantillons gratuits destinés à conditionner malades et médecins à utiliser telle spécialité.
- les WE à Prague (avec hôtel et resto 5 étoiles) payés par les labos pour soit-disant assister à une conférence qui n'est en fait qu'une séance de réclam clôturée par son petit cocktail bien-sûr.
- un jour, j'ai demandé si j'ajoutais le racécadotril sur l'ordonnance, bah visiblement j'étais le seul à connaître la DCI du tiorfan...

En stage à l'hôpital, j'ai vu :
- le "cours" sur les anticoagulants pour les externes fait par une visiteuse médicale qui n'a en fait cessé de nous expliquer pendant 1 heure que l'inohep était mieux que le reste, avec petit goûter à la fin payé par les labos.
- un labo qui refusait de sortir une "version pommade" de sa molécule, non pas parce que c'était compliqué, mais parce que ce n'était pas assez rentable (j'ai pas dit "non rentable", mais "pas assez") au vu du nombre de patient potentiellement concernés.
- les prescriptions quasiment exclusives de mopral comme IPP, alors que c'est l'une des spécialités les plus chères sans être supérieure aux génériques (non, mopral n'est pas un marque de stylos...).

Quant aux molécules soit-disant "jamais dangereuses parce qu'elles ont franchi les essais cliniques de phase 3" : essais cliniques réalisés/financés directement/indirectement par les labos, qui ne sont quand même pas les plus objectifs dans l'affaire puisqu'ils ont tout intérêt à ce que ces essais aillent dans leur sens.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans DERIVE DE LA MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens