Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 13:56

'ai eu plusieurs séjours à l'hosto depuis quelques années et j'ai pu en effet me rendre compte de la dégradation des conditions de travail et de soin.
C'est le stress des urgences à la chambre. Des temps d'attentes déplorables, pas assez de box, des files d'attentes dans les couloirs et au milieu de tout ça des infirmiers, médecins et internes qui ne peuvent plus faire leur boulot correctement et qui priorisent les taches et les maladies. L'humain passe après le soin alors que les deux sont liés.

Arrivé en chambre, une fois, je me suis retrouvé avec un monsieur paralysé des jambes en médecine interne. Il attendait depuis 3 jours une IRM et une PL. 2 jours après, je constatais la dégradation de son état. Mais j'étais bien le seul.

Il n'arrivait plus à manger correctement, ses bras le lachaient. J'ai du m'en occuper car aucun personnel ne s'interessait à lui. Un midi les dames de services l'ont engueulé parce qu'il ne mangait rien. Mais il ne pouvait pas. Le matin on lui faisait la toilette comme à du bétail. Personne ne parlait avec lui et les dames discutaient de leur soirée et histoires amoureuses en lui demandant autoritairement de faire un effort pour s'asseoir.

Le médecin passait en coup de vent. J'ai du intervenir timididement pour leur dire qu'il n'allait pas bien et que je constatais la dégradation de son état de jour en jour. Mais aucune réponse, aucun traitement, aucun examen. Pas le temps, pas de personnel.

Un matin, enfin la PL prévue. Mais personne ne pouvait affirmer si il avait eu une piqure de lovenox avant. Etrange que cela ne figure pas sur le dossier. J'entendais les 6 personnes autour du gars se disputer jusqu'à ce que je précise que qqun était passé pour lui faire une piqure. Ils retrouvent l'infirmier qu'il l'a fait et déprogramme la PL.
Le médecin a gueulé mais ya eu un problème d'organisation.
Donc PL reprogrammait le lendemain.

La nuit, je m'inquiétais réellement pour lui. Il respirait anormalement. Je préviens sa femme le matin car je l'ai signalé aux infirmières qui m'ont fait remarqué de m'occuper de mes affaires. J'ai du prendre le risque d'inquiéter sa femme. Celle-ci, remue ciel et terre pour trouver un médecin. 8 heure plus tard, le médecin arrive enfin et constate que le pauvre homme souffrait d'insufissance respiratoire, transpirait et faisait une rétention d'urine depuis longtemps, sans qu'aucun infirmier ne l'ai signalé ...

Le médecin décide enfin de l'envoyer au soin intensif d'où il ne reviendra jamais.

Sur deux semaines cet homme est parti, sans un examen autre que sanguin. L'IRM n'a pas été faite, alors que des créneaux d'urgence existent pourtant, la ponction lombaire a failli aggraver son cas et que finalement d'après ce que j'ai compris, la paralysie s'était étendue sans que personne ne s'en apercoive, cela l'a empéché d'uriner pendant x temps, et qu'il a fini par en mourrir.

J'ai été choqué et horrifié de constater comment un homme dans un état sérieux a été abandonné. Pourquoi n'a t-il pas eu cette IRM, et comment passe t-on a coté d'une rétention des urines, qui lui a été fatale ...

C'est un réel manque de personnel médecin et de motivations ds encadrant et soignant , pas un manque de moyen techniques.

Partager cet article

Repost 0
Published by violence à l'hôpital - dans TEMOIGNAGES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens