Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2013 3 29 /05 /mai /2013 17:37

Pour une première fois, la Caisse nationale d’Assurance maladie (Cnam) a moins dépensé en 2012 sur les remboursements de médicaments de ville : 22,66 milliards d’euros, contre 22,84 milliards en 2011.

La baisse s'explique par certaines baisses tarifaires, un plus grand recours aux génériques,et des baisses des volumes prescrits concernant notamment les anti-inflammatoires, les antiostéoporotiques, les anti-alzheimer, les psychotropes… Le potentiel d'économie demeure toutefois énorme.

10 premiers médicaments totalisent 2,74 mds € de remboursements:

  1. LUCENTIS, traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge : 389,0 M€
  2. HUMIRA, antirhumatismal : 346,2 M€
  3. CRESTOR, hypolipémiant (anti-cholestérol) : 338,1 M€
  4. SERETIDE, antiasthmatique : 290,2 M€
  5. DOLIPRANE, antalgique, : 276,1 M€
  6. ENBREL, antirhumatismal : 272,6 M€
  7. TAHOR, hypolipémiant (anti-cholestérol) : 242,0 M€
  8. TRUVADA, traitement VIH et hépatites : 206,4 M€
  9. LANTUS, anti-diabétique (insuline) : 204,1 M€
  10. ARANESP, EPO : 176,5 M€.

7 classes thérapeutiques enregistrent des dépenses remboursées supérieures à 1 milliard d’euros : les anti-hypertenseurs est la plus importante en montants (2,2 mds €) malgré qu'elle soit celle qui a connu la plus forte baisse, suivis des traitements du cancer (1,7 md€) et des anti-cholestérol (1,3 md €).

En ce qui concerne cette dernière classe des anti-cholestérol (statines), la générication de l’atorvastatine (Tahor) en avril 2012 a généré une baisse des dépenses de 115 M€ par rapport à 2011, le médicament passant de la 1ère à la 7ème place du classement.

Inversement, les montants remboursés de la rosuvastatine (Crestor), molécule non génériquée, continuent de progresser en 2012 (une prescription sur 3), et ce, alors même que la Haute autorité de santé (HAS) a évalué qu'il n’apporte pas d’amélioration du service médical rendu comparativement aux autres médicaments disponibles. Cette classe représente un "un potentiel d’économies majeur". La France se situe, inutilement, en tête des sept pays européens pour les coûts de traitements par statines.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens