Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 16:43

Par le Dr Bernard DUPERRAY 2ème colloque de bobigny surmédicalisation


Le cancer du sein fait l’objet depuis plus de vingt ans d’un dépistage mammographique individuel ou de masse organisé, associé à une énorme propagande purement démagogique, qui vante ses effets bénéfiques et occulte ses effets délétères.

Le cancer du sein reste encore en 2012 un problème majeur de santé publique, le cancer le plus meurtrier chez les femmes.

Il n’a pas été observé de baisse significative de la mortalité par cancer du sein. Là où cette baisse s’amorce, elle est retrouvée de façon identique chez les femmes dépistées et non dépistées. (1)

La France, où l’on fait proportionnellement 4 fois plus de mammographies qu’en Angleterre, obtient un résultat sur la baisse de mortalité par cancer du sein bien moins bon et l’un des plus mauvais avec la Suède en Europe occidentale.

Le recul de la mortalité par cancer du sein est beaucoup moins marqué que le recul global de mortalité toutes causes confondues dans la population générale, en dépit du fait qu’on en a fait une priorité avec le dépistage et qu’on lui a consacré plus de moyens qu’à d’autres pathologies. (2)

Il est par ailleurs remarquable que, même dans les pays où le dépistage est réalisé depuis longtemps, on n’observe pas de recul des formes avancées de cancer du sein. (3) Contrairement à ce qui est souvent affirmé, le nombre de mastectomies totales continue d’augmenter, et plus encore chez les femmes dépistées. (4-6)

Un bref rappel historique montre que l’on n’a pas tiré les leçons des erreurs pourtant patentes :

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans DERIVE DE LA MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Joëlle TAILLANDIER 13/03/2013 00:28


Si l'on ne parvient pas à soigner et supprimer les cancers (du sein ou d'ailleurs) c'est peut-être que l'on ne cherche pas leur origine au bon endroit. Une piste est suggérée ci-dessous et je
vous invite à parcourir la bibliographie jointe pour orienter de nouvelles recherches. Cordialement


------------!!!!!!!!!!!!!!-------------










" Primum, non nocere, deinde curare " 




Pour information, réactions éventuelles et surtout, actions…





voici un échange de correspondance de patients ayant dû partir à plusieurs reprises en Allemagne pour se
faire soigner, se faire "réparer", devrait-on dire plus
justement. 


Je joins une importante bibliographie (non exhaustive) dédiée au sujet en cause, ignoré ou négligé, et cependant responsable de graves
pathologies chez de nombreux patients : les dents dévitalisées et les ostéonécroses/cavitations
maxillaires ou NICO (Neuralgia Inducing Cavitation Osteonecrosis).


...


À propos de maladie focale : son
origine bucco-dentaire méconnue, bien plus fréquente qu'il n'est prétendu en faculté dentaire, entrave la qualité des
soins et en faisant courir des risques multiples et corrélés 


(amalgame au mercure + dents dévitalisées + avulsions + soins inadaptés voire
délétères) entraine des maladies systémiques, chroniques parfois très lourdes de conséquences sur l'état de santé général.





cf. par ex. ce qu'en dit le Prof. ISSEL, spécialiste du cancer -> "Integrative oncology"


 " (...) the foci we shall now examine will be confined to those of the teeth and tonsils - in my view, the
most lethal of all foci."


** http://www.issels.com/publications/FocusOnFoci.aspx


** http://www.issels.com/TreatmentSummary.aspx





De très nombreux malades, renvoyés de professionnels en spécialistes de multiples
disciplines, ne parviennent pas à guérir de troubles divers, à distance de la
cavité buccale, parce que nul ne fait le lien entre dents pathogènes et symptômes éloignés ; livrés à eux-mêmes, ils
se documentent, s'entraident et finissent par se tourner vers l'Allemagne, ou des professionnels plus ouverts aux pratiques
alternatives, intégratives et disposant de moyens plus adaptés aux
réalités étiologiques, entendent et prennent sincèrement en considération leur mal-être.





N'est-ce pas aberrant, contre-productif et dramatique pour les patients, aussi bien qu'affligeant et paradoxal au regard des professions de
santé françaises ?





l’article 33 de ce même code (article R.4127-33 du code de la santé
publique) indique que« Le médecin doit toujours élaborer son diagnostic avec le plus
grand soin, en y consacrant le temps nécessaire, en s’aidant dans toute la mesure
du possible des méthodes scientifiques les mieux adaptées et, s’il y a lieu, de concours appropriés. »




Or, les praticiens français ne disposent d'aucun moyen adapté, efficace et sûr pour repérer les cavitations/Nico présentes sous les dents dévitalisées et sous les alvéoles des dents extraites, car ces NICO ne sont absolument pas
visibles à la radio, ni à l'IRM, ni au scanner comme l'indique ici le Prof. Bouquot : http://maxillofacialcenter.com/NICOclinical/NICOclinical.html.





Sachant en outre, qu'en France, une dent est considérée comme correctement dévitalisée lorsque les principaux canaux radiculaires ont été bouchés et qu'il est seulement préconisé de refaire
les traitements racinaires autant de fois que nécessaire, c'est à dire en cas d'infection récidivante ou de tout autre symptôme local, aucun dentiste ne cherche ce qu'il n'est
pas censé trouver puisqu'on lui a appris que les ostéites nécrotiques ou cavitations/Nico étaient chose très rare.


C'est pourtant bien 22 cavitations que le Dr Johann Lechner a dû trai










Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens