Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:36

Publié le 18 mai 2013 

Trois entreprises, en consultation avec Santé Canada, ont procédé au rappel... (PHOTOTHÈQUE LA PRESSE)
La Presse Canadienne
OTTAWA

Trois entreprises, en consultation avec Santé Canada, ont procédé au rappel volontaire de tous leurs produits antipsychotiques, connus sous le nom de quétiapine.

Dans un communiqué publié samedi soir, Santé Canada précise que ce rappel est dû à une contamination potentielle avec un antibiotique, la clindamycine, au cours du processus de fabrication. Le rappel touche les doses de 25 mg, 100 mg, 200 mg et 300 mg de Co-Quetiapine, de Riva-Quetiapine et de Sanis Quetiapine.

En date de vendredi, Santé Canada n'avait cependant reçu aucun avis concernant des réactions indésirables associées avec une contamination possible de la quétiapine et de la clindamicyne.

La contamination potentielle a été détectée en mars 2013 dans une usine pharmaceutique située en Chine qui produit la quétiapine pour les trois firmes en question, soit Laboratoires Riva, Cobalt Pharmaceuticals Company et Sanis Health.

Selon Santé Canada, la quétiapine est utilisée dans le traitement de la schizophrénie et du trouble bipolaire chez les patients adultes.

Les groupes à risque comprennent les personnes qui présentent une sensibilité ou une hypersensibilité aux antibiotiques que sont la clindamycine et la lincomycine.

Dans un courriel acheminé à La Presse Canadienne, Santé Canada a précisé que le rappel représente moins de 25 pour cent de la quétiapine mise en marché au Canada.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens