Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 17:35

Crédits photo : François BOUCHON/Le Figaro

La majorité des Français et des médecins généralistes estime que l'on consomme trop de médicaments et que beaucoup ne servent à rien.

Advertisement

Une majorité écrasante de Français estime que l'on recourt «trop» aux médicaments. Et, curieusement, une proportion plus large encore de médecins juge que les traitements ont la part trop belle. On consomme «trop de médicaments», estiment 87% des Français et 86% des médecins généralistes, interrogés en janvier lors d'un sondage réalisé par Ipsos pour le Leem, le syndicat des laboratoires pharmaceutiques. Beaucoup de ces traitements ne servent à rien, ajoutent 61% des Français et 56% des médecins.

Mieux, 71% des médecins, contre 60% des patients, trouvent que «les médecins prescrivent trop de médicaments». Attention, souligne l'étude, cette critique se fait toujours «sur le mode “C'est pas moi, c'est les autres”». Si 87% des répondants estiment que l'on consomme trop de médicaments, 15% seulement considèrent que cela les concerne «eux-mêmes». Idem pour les médecins, qui pointent surtout du doigt leurs confrères.

Méfiants vis-à-vis des génériques

Cela n'empêche pas les Français d'avoir encore très largement confiance dans les médicaments… et les médecins aussi. Selon l'étude, 94% des médecins leur font confiance. Quant aux consommateurs, ils sont 87% à faire confiance aux produits des laboratoires pharmaceutiques, contre 84% l'an dernier.

En revanche, tous restent méfiants vis-à-vis des génériques. Un médecin sur deux seulement juge qu'il n'y a pas de différence entre un médicament et son générique. Du côté des consommateurs, les réticences se renforcent même: 58% des Français, contre 51% seulement il y a un an, s'en méfient.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens