Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 16:50






De nombreuses personnes, surtout celles âgées de plus de 60 ans présentent des troubles de la mémoire qui les inquiètent en raison de la crainte de voir apparaitre une maladie d'Alzheimer.

Une majorité d'entre elles ignorent souvent que la prise de certains médicaments peut en être la cause.
Une étude menée par le Dr Cara Tannenbaum, titulaire de la Chaire pharmaceutique Michel-Saucier en santé et vieillissement à l'Institut universitaire de gériatrie de Montréal et professeur associée de médecine et de pharmacie à l'Université de Montréal. en collaboration avec des chercheurs de la University of Sydney, la University of Calgary et la University of Iowa College of Public Health , a mis en évidence les effets de certains médicaments sur les triubles de la mémoire

Troubles de mémoires

Oublier un rendez-vous, le nom d'une personne, ne plus retrouver ses clefs, avoir des difficultés à se souvenir d'une information immédiate ou très récente apprise, oublier ses lunettes ou un objet...sont des troubles bénins de la mémoire qui ne doivent pas inquiéter surtout lorsque la personne en est consciente.
.

Reconnaitre les premiers signes de la maladie d'Alzheimer 6 à 12 ans avant permet par contre de prendre conscience de l'évolution de certains troubles de la mémoire.

Les somnifères et certains antidépresseurs peuvent provoquer des troubles de la mémoire plus ou moins sévères.

Les benzodiazépines

Les benzodiazepines agissent sur le système nerveux central : ces molécules possèdent toutes des propriétés anxiolytiques, hypnotiques, myorelaxantes et anticonvulsivants, mais a des niveaux différents en fonction de leur structure chimique.
La prise de benzodiazépines peut provoquer une amnésie antérograde correspondant à une perte de la mémoire des faits récents, qui peut survenir aux doses thérapeutiques avec un risque qui augmente proportionnellement a la dose ;

D'autre part, les liens entre benzodiazepines et démences sont évoqués depuis plusieurs années en raison notamment des risques de survenue de troubles de la mémoire
Une étude française de l'équipe de l'Inserm-CHU-Université de Bordeaux publiée en Septembre 2012 dans la revue British Médical Journal démontre que les personnes consommant des benzodiazépines sur une longue durée de benzodiazépines présentent un risque de démence comme la maladie d' Alzheimer ou apparentés de 50% supérieur à ceux qui n'en utilisent pas.

Les troubles dépendent de la mémoire observés dépendent de la dose et de la durée de la prise de ces médicaments.

Les anti-dépresseurs tricycliques

Les anti-dépresseurs tricycliques peuvent également provoquer des troubles de l'attention, de la concentration et du traitement de l'information.

Les anti-histaminiques

Les médicaments anti histaminiques prescrits le plus souvent dans le traitement des manifestations allergiques peuvent provoquer une somnolence mais également es troubles mnésiques, comme une diminution des possibilités de traiter les informations et une baisse de l'attention.

Les autres médicaments

Les médicaments antalgiques opiacés, et les médicaments anticholinergiques peuvent également provoquer des troubles de la vigilance.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens