Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 19:42

Chiffre d'affaires de la firme et conflits d'intérêts au sein de la Commission de la transparence sont à l'origine de la suspension du déremboursement de Derinox°, un vasoconstricteur à balance bénéfices-risques défavorable.

En France, au 1er septembre 2012, des décongestionnants vasoconstricteurs associés, utilisés dans les rhumes, ont été radiés de la liste des médicaments remboursables par la Sécurité sociale en raison d'un service médical rendu (SMR) coté "insuffisant" par la Commission de la transparence. Mais Derinox° solution pour pulvérisation nasale (naphazoline + prednisolone) est redevenu remboursable par décision du Conseil d'État du 5 septembre 2012, suite à une requête de la firme Therabel Lucien Pharma.

Le Conseil d’État a ordonné la suspension de la radiation de Derinox° de la liste des médicaments remboursables aux motifs notamment « (…) que les ventes de ce médicament représentent une part significative du chiffre d'affaires total de la société Therabel Lucien Pharma, laquelle est en situation déficitaire depuis 2010 » ; et que, lors de la séance au cours de laquelle la commission de la transparence a procédé à l'audition des représentants de la société Therabel Lucien Pharma, en vue de réexaminer le service médical rendu de Derinox°, un des membres de la commission n'aurait pas dû siéger en raison d'un conflit d’intérêts (…) ».

En somme, les motifs du (re)remboursement de Derinox° reposent principalement sur des considérations économiques et des questions de conflits d'intérêts, et non sur la prise en compte de la balance bénéfices-risques de Derinox° qui est depuis longtemps défavorable, comme celle des autres vasoconstricteurs décongestionnants, qui exposent les patients à des accidents cardiovasculaires.

Tant pis pour les patients exposés, dont quelques-uns risquent d'être victimes d'un accident causé par ce médicament !

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans DERIVE DE LA MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens