Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 19:37

Un infirmier libéral du Pas-de-Calais a été mis en examen début février pour escroquerie aggravée. Le préjudice dépasse les 700 000 euros

Un infirmier libéral du Pas-de-Calais a été mis en examen début février pour escroquerie aggravée. Le préjudice dépasse les 700 000 euros

Un infirmier libéral du Pas-de-Calais a été mis en examen début février pour escroquerie aggravée. Le préjudice dépasse les 700 000 euros (Photo d'illustration Jean-Christophe Sounalet)

L'infirmier libéral a été interpellé et placé en garde à vue avec son épouse le 4 février. Il a été mis en examen pour escroquerie aggravée (car concernant des organismes sociaux), ainsi que pour faux et usage de faux. Son épouse est poursuivie pour recel d'escroquerie.

L'escroquerie se serait étalée de 2008 à juin 2012. L'infirmier fabriquait notamment de fausses ordonnances, volait des étiquettes à ses patients pour les coller sur des ordonnances qu'il faisait lui-même. De plus, il gonflait les kilométrages de ses déplacements.

Le préjudice s'élève à 649 000 euros pour la CARMI (Caisse d'assurances retraite du bassin minier) et 70 000 euros pour la CPAM (caisse primaire d'assurance maladie) de l'Artois.

En quatre ans, le couple avait accumulé un appartement estimé à 210 000 euros, dépensé pour 65 000 euros de voyages et possédait un bateau d'une valeur de 20 000 euros. Les époux ont été placés sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter le territoire et d'exercer son métier pour l'infirmier.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans DERIVE DE LA MEDECINE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens