Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 19:55

 

Une pharmacie en ligne piratée par des vendeurs de faux Viagra

Le site vitrine d’une pharmacie girondine a été piraté par des hackers vendant du faux Viagra. Cette fraude remet en question le concept de vente libre de médicaments sur internet.

Le site pirate était semblable à celui de la pharmacie. Un patient s’y est trompé et a ainsi permis de rapporter l’escroquerie. 

L’homme désireux d’acheter 260 comprimés du traitement contre l’impuissance, Viagra, était intrigué par le prix très bas affiché par le pirate. Il a donc cherché le numéro de la pharmacie qu’il a contactée, et est tombé sur le pharmacien très étonné.

Le pharmacien n’avait pas encore commencé à vendre en ligne des traitements sans ordonnance, conformément à l’ordonnance du conseil d’Etat qui autorise les officines à le faire à partir d’aujourd’hui seulement. Son site était donc une vitrine. 

Le coupable n’a pas encore été identifié mais la Chambre Syndicale des Pharmaciens de Gironde (CSPG) a déposé plainte jeudi dernier auprès du procureur de la République de Bordeaux pour exercice illégal de la pharmacie.

Débat sur la sécurité de la vente de médicaments en ligne

Lors d’une conférence de presse, Thierry Guillaume qui préside la CSPG a affirmé : « Cette affaire montre les carences actuelles en matière de sécurité de la vente de médicaments en ligne ».

Ses inquiétudes sont partagées par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF) qui est contre la libéralisation de la vente de médicaments comme l’explique un des pharmaciens membres Jean-Luc Audhoui : “Le piratage de sites, pourtant sécurisés, de grandes banques est suffisamment courant pour qu'on ait des inquiétudes quand il s'agit de santé”. La FSPF craint que l’identité des patients et leur état de santé ne se retrouve sur le net.

De son côté, l’Ordre des Médecins, qui s’inquiète d’une surconsommation de médicaments et de l’apparition de sites à but uniquement commercial, rappelle que le pharmacien est un interlocuteur indispensable.

Comment fonctionnera ce nouveau système de vente ?

Il n’existe pas encore de cahier des charges des pharmacies en ligne mais le Ministère de la Santé va publier prochainement un arrêté pour définir leurs pratiques. 

En attendant, il est déjà établi que seuls les pharmaciens possédant une officine seront autorisés à étendre leur commerce à internet. Il faudra que le site obtienne l’autorisation de l’Agence régionale de santé (ARS) et que le l’Ordre des pharmaciens soit informé de sa création. Ce dernier présentera sur son site la liste des pharmacies en ligne autorisées.

Lorsqu’une personne commandera via une pharmacie en ligne, elle devra répondre à un questionnaire obligatoire avant la délivrance du produit qui sera issu du stock de la pharmacie. Le pharmacien sera tenu de demander à l’internaute des précisions sur son état de santé ou ses affections en cours.

Cependant, bon nombre de médecins révoquent ce système en ligne car ils pensent que certains patients seront plus enclins à mentir sur leur identité ou leur état de santé. Par exemple, un mineur pourra peut-être, d’un simple, clic se faire passer pour un majeur. 

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens