Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 19:16
 - rlacroix

Vous pouvez dès maintenant consulter votre dossier médical personnalisé comme votre compte en banque. Il suffit d’en ouvrir un !

Imaginez que vous puissiez consulter de chez vous, par Internet, votre dossier médical comme vous consultez votre compte en banque. Hop, un petit prélèvement par-ci, un petit dépôt par-là…

Imaginez que, dans un coin de votre carte Vitale, vous transportiez avec vous, n’importe où, votre dossier médical complet, consultable par n’importe quel médecin, à condition que vous en lui en donniez l’autorisation, avec votre identifiant personnel et votre mot de passe.

L'hôpital Jacques-Cœur parmi les meilleurs de France

À l’hôpital de Bourges, cette démarche est possible, utile, pratique et gratuite, vante un dépliant. Et l’établissement berruyer a de quoi se pousser du col à la lecture de ses excellents résultats : 1.700 dossiers en six mois, le centre hospitalier Jacques-Cœur figure parmi les meilleurs hôpitaux de France. Voilà qui donne des ailes à l’avenir.

En dehors de ces données purement statistiques, le dossier médical personnalisé est surtout à l’usage strictement confidentiel du patient. Et de la communauté médicale qui peut le consulter. Aujourd’hui, le dossier médical existe, mais morcelé. Le DMP, retenez bien les initiales, une fois ouvert, contient vos comptes rendus d’hospitalisation, vos comptes rendus opératoires, vos compte rendus d’imagerie. Utiles surtout pour éviter de demander des examens qui auraient déjà été faits récemment.

Ensuite, ce même dossier devrait permettre d’y apporter les examens biologiques, les consultations chez les différents praticiens. Et là, le patient peut décider des informations figurant dans son dossier et des professionnels pouvant les visualiser. Quel intérêt ? La confidentialité des informations. Il ne s’agit pas de les effacer de son dossier mais de les rendre invisibles. Les données stockées sous placées sous la responsabilité du ministère chargé de la santé.

Le dispositif sera étendu

Cette nouvelle pratique a donné lieu, dernièrement, à un grand raout entre responsables et personnel médical où chacun a pu échanger les informations nécessaires. Le directeur de l’hôpital Jacques-Cœur, Raoul Pignard, ne regrette pas son choix d’avoir positionné son établissement sur ce créneau, pour le Cher.

Pour l’instant, seul l’hôpital de Bourges est habilité à ouvrir les DMP dans le Cher. Mais en 2013, à l’image de l’Indre, l’ouverture du dossier médical personnalisé sera élargie, à l’image du département de l’Indre. Pierre-Marie Detour, responsable adjoint de l’agence régionale de la santé (ARS), est un partenaire privilégié du DMP avec cette mission de sensibiliser les professionnels de la santé à son utilisation.

Un dossier qui peut aussi être salvateur en cas d’urgences vitales lors d’un accident de la route par exemple. Même si d’autres questions légitimes se posent sur la sécurité des informations et leur confidentialité (lire plus à ce sujet dans le Berry républicain, édition du 11 juillet 2012).

Rémy Beurion

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens