Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 19:10

Au fur et à mesure que les heures passent et que les circonstances de l’effroyable tuerie apparaissent le portrait psychologique du tueur se dégage.Comme d’habitude les spécialistes en « criminologie » nous débitent leur chapelet, par médias interposées, sur la dangerosité des armes à feu !

Pourtant, pendant qu’une trentaine de personnes dans une école du Connecticut, dont de très jeunes enfants, tombaient sous les balles du tireur devenu fou, en Chine avec un simple couteau un autre tueur faisait une vingtaine de Victimes également parmi des enfants !

Francis Holmes, Madame Lhermitte (5 enfants égorgés), Dormier (18 morts), à Solliès-Pont (16 morts) à Tours (5 morts), en Norvège (76 morts), en Vendée le Dr Becaud (5 morts) Etc… Le nombre des tueries en France est très impressionnant, les armes utilisées ne sont pas toujours les mêmes. Il est évident qu’avec une arme de guerre on peut tuer plus de monde qu’avec un simple couteau, et qu’il faut interdire l’accès et la prolifération de ces outils de mort.

Les commentateurs des chaînes de radio et de télévision ont raison de ne pas cesser de nous le répéter, toutefois en oubliant de citer les drogues et les psychotropes à la base de ces déchaînements de violence.

Ainsi, un point commun qui n’échappera pas aux épidémiologistes : tous les drames cités et bien d’autres ont été commis sous l‘empire du VALIUM Roche ou d’un « tranquillisant ou somnifère » anxiolytiques de la même classe. Si le Professeur de Psychiatrie Édouard Zarifian était encore parmi nous, il nous expliquerait que « C’est le Prix du Bien Être » !

Pour ma part, depuis plus de 20 ans après mon propre drame familial, je me pose la question de savoir si le Prix du bien être des populations par des prescriptions d’anxiolytiques, autorise la mise à mort programmée d’innocents parfois bien jeunes ?

Crimes sous tranquillisants !

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans LES PILULES DU MALHEUR
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens