Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2013 6 13 /04 /avril /2013 17:53
Un faux medecin soupconne d agressions sexuelles

© MaxPPP

 

Il se faisait passer pour un « thérapeute énergéticien » capable d'aider des patientes qui s'étaient tournées vers la médecine traditionnelle sans succès. Au lieu de les soigner, il les aurait agressées sexuellement. Un homme de 57 ans qui exerçait dans un cabinet à Dun-sur-Meuse dans le département de la Meuse, a été mis en examen et écroué vendredi. Il est  accusé d'escroquerie, d'exercice illégal de la médecine et d'agressions sexuelles, rapporte « Le Figaro ». Le suspect, de nationalité belge, était en réalité un ancien policier et n'avait jamais eu de diplôme de médecine.

Au moins huit victimes

Selon le procureur de Verdun Yves Le Clair, toutes les victimes avaient « le même profil ». Elles étaient âgées de 40 et 60 ans et étaient venues vers le praticien pour guérir d'une maladie que la médecine traditionnelle n'avait jusque-là pas réussi à soigner. C'est une patiente belge qui a été la première à porter plainte pour agression sexuelle. Quelques jours plus tard, une Française originaire du Massif Central a à son tour porté plainte pour le même motif. Au total, huit victimes parlent d'attouchements, mais il se pourrait que d'autres femmes aient subi le même type d'agression. Selon le site « RTL.be », les enquêteurs ont récupéré l'ordinateur portable du faux médecin lors d'une perquisition à son domicile et espèrent y trouver des informations sur le nombre de victimes.

L'homme n'est pas inconnu de la justice. En 2006, il avait dû démissionner de la police après avoir été condamné par la justice belge pour divulgation du secret professionnel. D'après « RTL.be », il avait fait l'objet d'une nouvelle enquête un an plus tard pour avoir créé un site internet proposant des traitements à des enfants malades.

Partager cet article

Repost 0
Published by VIOLENCES A L'HOPITAL - dans VIOLENCES SEXUELLES
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • VIOLENCES VECUES A L'HOPITAL PAR LES PATIENTS
  • : - Les violences morales : ordres, interdictions, reproches, indifférence, privation de visites, humiliation, infantilisation… - les violences par excès par négligences : absence de prise en compte de la douleur, acharnement thérapeutique, excès de médicaments… - les violences physiques : toilettes imposées, cris, gifles, sévices sexuels… - les violences matérielles : vols d’agent ou d’objets, matériel non adaptés… - le non-respect du consentement : cette question et ce
  • Contact

Présentation

Recherche

Archives

Liens